Municipalité de Rances. Depuis la gauche, Rémy Cand, Syndic, Valérie Cottens, Claude Rossier, Jacques Randin et Alcide Pisler, Municipaux.

Rances: les comptes du SIAERV manquent de peu d’être repoussés

Municipalité de Rances. Depuis la gauche, Rémy Cand, Syndic, Valérie Cottens,  Claude Rossier, Jacques Randin et Alcide Pisler, Municipaux.

Municipalité de Rances. Depuis la gauche, Rémy Cand, Syndic, Valérie Cottens,
Claude Rossier, Jacques Randin et Alcide Pisler, Municipaux.

Ce dernier mardi de juin, le Conseil général de Rances s’est déroulé sous la présidence de Sébastien Guex. Pascal Tréhan procède à une lecture détaillée du procès-verbal du dernier Conseil général qui est accepté à l’unanimité. Quatre préavis sont à l’ordre du jour.

Bilan et comptes 2011 SIAERV (Service intercommunal d’adduction d’eau Rances /Valeyres-sous-Rances)

Avec un déficit de Fr 8 519.- ces comptes ont passé comme lettre à la poste au Conseil général de Valeyres. Ce ne fut pas le cas à Rances. Malgré l’aval de la commission de gestion, différents membres du Conseil s’étonnent des différences entre le budget et le bilan et demandent des explications précises à la Municipalité. Celle-ci peine à en fournir en l’absence de la caissière concernée. Proposition est faite de repousser ce préavis jusqu’à l’obtention des explications demandées. Mais finalement, après diverses discussions (la Municipalité explique qu’une partie du déficit provient de frais d’entretien non prévisibles), le préavis est accepté!

Comptes communaux 2011, arrêté d’imposition 2013 et demande de crédit pour l’alimentation en électricité de la déchetterie et pour l’installation de l’éclairage

Les comptes 2011 présentent un bénéfice de Fr. 66 767.– avec des charges à Fr. 1 875 460.– pour un produit à Fr 1 942 227.–. Ce bénéfice est principalement dû aux recettes fiscales et à la facture sociale. La commission de gestion relève la bonne tenue des comptes, ceux-ci sont acceptés à l’unanimité.
Quant à l’arrêté d’imposition, M. Cand, syndic, explique que malgré le résultat positif de 2011, il serait téméraire de changer le taux d’imposition et propose donc de le maintenir à 78%. Le préavis est accepté à l’unanimité.

Le dernier préavis concerne l’alimentation en électricité et l’installation de l’éclairage à la déchetterie. Rances est une des dernières communes à ne pas avoir l’électricité à la déchetterie, la requête est donc parfaitement légitime Un crédit de Fr 25 000.– est sollicité, lequel crédit serait financé par le fonds de réserve. Ce préavis est accepté à l’unanimité.

Puis, le bureau est réélu sous des applaudissements enthousiastes! La commission de gestion est réélue à bulletins secrets.

Finalement, le bureau annonce qu’il y aura très certainement un Conseil extraordinaire le 25 septembre avant celui du 11 décembre 2012.

Photo Catherine Fiaux