Olivier Crausaz (à gauche) succède à Alcide Pisler.

Rances: élection municipale sans souci

Olivier Crausaz (à gauche) succède à Alcide Pisler.

Olivier Crausaz (à gauche) succède à Alcide Pisler.

Rances s’était recouvert d’une fine couche de neige, faisant penser à la fumée blanche qui sort du Vatican à l’annonce de l’élection d’un nouveau pape. En effet, la candidature d’Olivier Crausaz a fait quasiment l’unanimité. Sur 151 électeurs, 134 ont donné leur suffrage au nouveau municipal. 46% des Rancignolets se sont prononcés, ce qui est malgré tout un bon score et comme cet électorat était convaincu que le premier tour suffirait, ils n’étaient pas nombreux à s’être déplacés à 9 h. 30 ce dimanche devant la maison de commune, comme le déplorait le président du conseil, Sébastien Guex.

Jeux vidéo et musiques

Olivier Crausaz (45 ans) succède ainsi à Alcide Pisler. Le dicastère des routes l’intéresse particulièrement puisqu’il travaille comme dessinateur technique au service cantonal …des routes. Marié à Graça et père d’une jeune fille, le nouveau municipal est installé depuis 17 ans au village après avoir passé sa jeunesse à Grandson. Propriétaire depuis une dizaine d’années, il s’est beaucoup consacré à la rénovation de son habitation. Bricoleur d’abord, il s’intéresse à beaucoup de choses mais avoue une petite préférence pour les jeux vidéo et la musique sous différentes formes, entre Lady Gaga et Sardou.

Le stress de l’élection

Sollicité par le syndic Rémy Cand, il a mûrement réfléchi à cet investissement avec sa famille. Sa décision a été aussi motivée par le souci de rendre service à la collectivité et l’un de ses premiers soucis sera de remettre en état le chemin de la Scie, qui se dégrade car très fréquenté. Pour autant que ses nouveaux collègues lui confient ce dicastère qui devrait être légèrement revu. Si son élection n’a pas fait l’ombre d’un pli, le stress l’a tout de même envahi lors des derniers jours et c’est soulagé qu’il a fêté, modestement, sa nouvelle appartenance à l’exécutif de Rances, dans lequel il sera intronisé le 12 février.

Photo Pierre Mercier