Premier: ce sera la taxe au sac

Budget et élimination des déchets urbains

Après l’acceptation du dernier PV, Jean Hauner, président du Conseil passait au point 3: révision et adoption du nouveau règlement pour la taxation des déchets urbains.

Après les lectures, 1- du préavis municipal par Madame Verena Huber, municipale en charge du dossier et 2- du rapport de la Commission de gestion par Monsieur Gérard Mertenat, des membres du Conseil demandèrent des explications concernant le prix de l’élimination des déchets qui passe du simple au double si c’est la Strid (région yverdonnoise) ou Valorsa (pour certaines communes du Vallon du Nozon) qui viennent les enlever. Il n’y a pas d’autre réponse que: Valorsa détient le monopole dans cette région. Par contre une ristourne au tonnage serait faite aux communes!

Les points de ramassages restent les mêmes, mais si d’aventure des sacs noirs (ils seront tous blancs dorénavant) se retrouvent dans les containers du village, ces derniers seront supprimés et tous devront se rendre à la déchetterie intercommunale ( avec Bretonnières) pour y déposer leurs sacs à ordures. La taxe au sac était adoptée par 17 oui et 2 abstentions.

L’élaboration du budget donne lieu, chaque année, à un casse-tête pour les municipalités, attendu que le Canton ne donne jamais de chiffres corrects pour le faire, mais seulement des estimations, sauf pour les augmentations, qui elles sont déjà bien réelles. Malgré un déficit estimé à Fr. 76 966.–, les membres du Conseil ont adopté ce dernier à l’unanimité.

Pour le dernier Conseil général de l’année, une collation fort appréciée était servie, non loin du poêle à bois rougeoyant, par la communauté présente.

Photo Marlène Rézenne