Pas beaucoup de poissons dans le Nozon ce soir-là.

Pompaples: on cherche idées d’investissements

Les Pompapolitains membres du Conseil général se sont réunis pour la dernière fois de la législature sous la présidence de Stéphane Schneider, qui continuera à s'imposer un silence obligé en exerçant non sans humour la même charge dès le 1er juillet. Première étape d’une soirée ordinaire: l’assermentation du nouveau conseiller municipal Olivier Waber, qui pourra ainsi s’atteler à sa nouvelle tâche dans quelques jours. Passage obligé ces temps, l’examen des comptes 2015 de la commune et de sa gestion. «Une bonne année 2015, relèvera le Municipal des finances Alain Bonzon, qui s’est réjoui d’un excédent de recettes de l’ordre de Fr. 60 000.– sur un total de 2.65 millions de francs de produits et charges – ceci après des dotations extraordinaires, à des amortissements et à des provisions. Même si elle est en diminution, la marge d’autofinancement du village est de l’ordre de Fr. 300 000.– ce qui lui permet d’exécuter la plupart des tâches courantes sans recours à l’emprunt».

Appel inhabituel aux idées

Dans la foulée, Alain Bonzon a lancé un appel aux membres du Conseil et à la population: «La commune n’a plus de grands travaux à exécuter durant la prochaine législature et toute idée ou envie d’intérêt général qui se révélerait bonne et maîtrisable pourrait intéresser le futur exécutif, qui, sans en promettre l’exécution, pourrait l’inscrire dans son plan d’investissements. Les idées sont à transmettre avant la fin de l’été». Pour surplus, les comptes et la gestion ont été adoptés à l’unanimité. On notera aussi que, pour exercer son mandat efficacement, la commission de gestion s’est réunie à 4 reprises, et non simplement quelques heures, comme on a souvent tendance à le voir. Dans un autre domaine, Pompaples est aussi devenue sociétaire de la société régionale des abattoirs d’Orbe dont elle a souscrit quelques parts sociales, pour des raisons de proximité géographique et d’économie de transports.

UAPE en vue

Une première UAPE de 12 places ouvrira à la Sarraz à la rentrée d’août, avec… deux places en principe réservées à Pompaples. Cette nouvelle institution est gérée par l’AJERCO, pendant local de l’AJOVAL, qui englobe 28 communes pour un total de l’ordre de 23 000 habitants. À noter enfin la «standing ovation» chaleureuse faite par le Conseil au syndic sortant Roland Studer, après son dernier message officiel, qu’il a eu de la peine à terminer sans que sa voix tremble.