Le syndic Roland Studer, les municipaux Juan Barca, Irène Waber, Pascal Chassay et Alain Bonzon ; Stéphane Schneider, président du Conseil et Charly Clerc, secrétaire.

Pompaples: la pince, le marteau et la plume

Le syndic Roland Studer, les municipaux Juan Barca, Irène Waber, Pascal Chassay et Alain Bonzon ; Stéphane Schneider, président du Conseil et Charly Clerc, secrétaire.

Le syndic Roland Studer, les municipaux Juan Barca, Irène Waber, Pascal Chassay et Alain Bonzon ; Stéphane Schneider, président du Conseil et Charly Clerc, secrétaire.

L’esprit des forgerons règne à Pompaples, comme en témoignent le marteau et la pince de l’écusson: force et patience sont plus que jamais nécessaires à la gestion d’un village. Lors de la séance du Conseil général du 6 décembre dernier, le nouveau et dynamique président, Stéphane Schneider, remercie chaleureusement les conseillers, pour qui la vie politique reste une mission bénévole de service à la population.

Comme pour nombre de communes, plus de la moitié du budget échappe désormais au contrôle des autorités. Le développement des associations intercommunales et des groupements régionaux, les péréquations et répartitions cantonales, notamment pour la facture sociale et la réforme de la police, prennent une place grandissante... Pour ce qui reste et demande décision, la prudence s’impose donc. Le budget de 2,3 millions pour 2013, prévoyant un déficit de Fr. 150 000.– (soit 6.5%), est accepté à l’unanimité, comprenant Fr. 70 000.– d’amortissements obligatoires.

Plusieurs investissements sont reportés, mais le village se lance dans l’assainissement de la rue du Four suite à la construction de nouveaux bâtiments et à l’exigence de mise en séparatif des eaux claires et usées. Un caniveau central, une conduite incendie et de nouveaux collecteurs devisés à Fr. 600 000.– seront financés par des fonds existants et par un emprunt sur 30 ans. Un règlement sur la protection des arbres est également accepté, rendant plus simples les démarches des propriétaires tout en conservant le patrimoine forestier.

Le procès-verbal de l’assemblée, comme à l’accoutumée, sera calligraphié à la plume dans le grand livre de la commune par le secrétaire Charly Clerc, l’un des derniers à garder cette belle coutume dans le canton. Longue vie au Milieu du Monde!
Photo Sébastien Krauer