De g. à dr.: Stéphane Schneider président du Conseil et Charly Clerc secrétaire.

Pompaples: déchets et épuration à l’ordre du jour du conseil

De g. à dr.:  Stéphane Schneider président du Conseil  et Charly Clerc secrétaire.

De g. à dr.: Stéphane Schneider président du Conseil
et Charly Clerc secrétaire.

Un Conseil général réaliste et pragmatique

Pour sa première présidence du Conseil général, Stéphane Schneider salue la présence d’une trentaine de membres du législatif et les informe sur certaines convenances policières en regard de la nouvelle formule mise en place. Ce dernier donne ensuite la parole au municipal Juan Barca responsable du dicastère des déchets pour la présentation du préavis municipal relatif à la révision du règlement sur la gestion et taxation des déchets. L’exposé très fouillé et visuel de l’application de la législation en vigueur sur la taxe au sac, dans l’optique de réduire les coûts et de faciliter le contrôle et le ramassage des déchets ménagers a rendu la salle très attentive.

Sur la base de: une couleur, un prix, une région, explication et définition des différentes modalités, entre autres sur les points de récolte des sacs, le financement de l’élimination selon les éléments du concept régional, concept censé éliminer le tourisme des déchets. Comme dans les localités déjà organisées, on trouvera quatre grandeurs conventionnelles allant de 17 à 110 litres, pour une valeur de Fr. 1.– à Fr. 6.–, et la commune percevra la rétrocession sur la taxe en fonction du tonnage collecté sur le territoire.

Prix cassés

Une baisse de points d’impôt en fonction des résultats obtenus avec le nouveau système est envisagée, ainsi qu’un allègement de la taxe en cas de naissance avec l’offre de sacs afin d’adoucir les charges financières en regard des couches, et, les enfants jusqu’à 10 ans sont exemptés de la taxe forfaitaire annuelle supputée à 80 francs. Concernant les déchets valorisables et encombrants, la formule actuelle reste de rigueur.
Après lecture des rapports des commissions qui se rallient au préavis municipal, le Conseil a donné son accord à la taxe au sac à l’unanimité moins quatre abstentions.

Les boues ne vont plus dans les champs

Deuxième point d’importance à l’ordre du jour, une demande de crédit de Fr. 54 000.– en faveur de l’entente intercommunale relative à l’épuration des eaux usées des communes de Ferreyres, La Sarraz et Pompaples, pour la mise en place d’un équipement fixe de déshydratation des boues de la station d’épuration.
Depuis 2008, les boues ne peuvent plus être épandues par les agriculteurs sur les terrains agricoles, elles doivent être incinérées à la STEP de Vidy.
Après la présentation explicite du municipal Alain Bonzon, la pertinence du projet et les rapports positifs des commissions, c’est à l’unanimité que l’organe délibérant accepte le crédit demandé.

Photo Alain Michaud