La palissade polaire aux abords de l’Ice bar.

Orny: une soirée au Rallye

ture et nous avons décidé d’aller voir ce que c’était, au fait, un Rallye. Ça tombe bien, vendredi soir c’est soirée années nonante au programme. Armés de bonnes chaussures et d’une conductrice qui restera sobre en toutes circonstances, nous nous sommes rendus sur la place de fête.
ça y est, nous apercevons des dizaines de roulottes au nom de sociétés de jeunesses le long de la route, nous touchons au but. L’ambiance est bonne dans la voiture et nous nous mettons en quête du parking. Le chemin pour y arriver est pour le moins impressionnant. Poussière épaisse, virages et cross sont au menu, rien que pour ça nous sommes contents d’être venus.

Du travail bien fait

Arrivés au coeur de la place de fête, nous restons bouche bée devant le travail accompli. Entourée par le caveau, l’Ice bar et la cantine, la tonnelle trône fièrement au centre. Le décor représentant une panoplie de pays différents est magnifique et nous sentons que les détails n’ont pas été épargnés.
Trois bières plus tard, la fête bat son plein sous la cantine. Celle-ci est pleine et les fêtards ont l’air d’apprécier la soirée. Mais à 23 h. 15, c’est le coup de théâtre. Une panne générale d’électricité est à déplorer, la manifestation est plongée dans le noir. L’électricité sera rétablie une bonne vingtaine de minutes plus tard, mais cette coupure aura pour seul effet de renforcer l’ambiance festive qui régnait déjà sur les lieux.
Après quelques heures de danse, nous décidons qu’il est temps de rentrer et laissons la place aux plus motivés, qui festoieront jusqu’au bout de la nuit.
Les organisateurs satisfaits

Malgré la bise présente une bonne partie du week-end, Luc Michaud, le président du Rallye, se dit heureux du déroulement de la manifestation. Les chiffres concernant la fréquentation ne sont pas encore connus, mais il pense que l’objectif fixé à 15’000 visiteurs est rempli. Il faudra toutefois s’armer d’encore un peu de courage pour démonter les installations mises en place. Luc Michaud estime qu’au mois de juillet, les 13 hectares mis à disposition seront rendus à leur destination première, la culture.

"Orny: une soirée au Rallye", 5 out of 5 based on 3 ratings.