Le pavillon d’accueil des mosaïques.

Pro Urba, mémoire d’Orbe


Le pavillon d’accueil des mosaïques.

Le pavillon d’accueil des mosaïques.


Gardienne, par le musée et les mosaïques, du passé des habitants d’Orbe, la Fondation Pro Urba travaille au mieux de ses moyens.

Mise en valeur

Avec des comptes sains mais sans plus, cette fondation tente de mettre en valeur actuellement le site des mosaïques qui renferme des merveilles cachées sous la terre. Ce serait un vrai bonheur de pouvoir montrer les bases de cette villa datant du 1er au 3e siècle après J.-C.

Une plaquette est en cours d’étude afin de sensibiliser les députés et le public à un futur site plus attractif. L’année passée a été marquée par la pose du pavillon d’accueil, dans lequel des meubles de présentation, que Mme et M. Tardy ont mis à disposition, vont mettre en valeur les pièces trouvées lors des fouilles.

Les moyens

La Fondation vit de dons, dont celui de la Loterie Romande et de legs. La commune soutient également cette Fondation dans sa démarche. L’aide de l’Association des Amis de Pro Urba, par les cotisations et les manifestations qu’elle organise, est très appréciée, en effet cette année encore, un don de Fr. 5000.– en faveur de Pro Urba, a été accepté lors de la dernière assemblée. Les démonstrations de torréfaction de café, présentées par Walti Balimann, Vreni Segessenmann et Aimée Schmuki ont beaucoup de succès et rapportent également quelque argent.

Programme 2012

Les deux comités, Fondation et Association ont mis sur pied quelques manifestations auxquelles on ne peut qu’encourager un nombreux public à participer afin de les soutenir.

Ils seront présents à la Foire aux Senteurs et Saveurs, lors du 1er août et au Marché de Noël, ils organisent une brocante du 1er au 3 juillet sur l’esplanade du château. Une conférence, donnée par Luce Badini sur la prise d’Orbe de 1802 et une soirée médiévale, avec contes et animations, auront lieu en fin d’année.

Photo Marianne Kurth