Jacques André Mayor en compagnie des nouveaux habitants.

Orbe: une seule question

Jacques André Mayor en compagnie des nouveaux habitants.

Jacques André Mayor en compagnie des nouveaux habitants.

Comme chaque semestre, la commune avait invité ses nouveaux habitants à venir découvrir leur localité d’adoption. Dans la salle des mariages, le syndic Recordon les a accueillis avant de présenter son dicastère puis de passer la parole à ses collègues de la Municipalité qui ont fait de même avant qu’un film de vues aériennes ne permette à ces néo-Urbigènes de voir Orbe sous un angle insolite.
Une présentation qui a dû s’avérer convaincante dans la mesure où une seule question est venue de l’assistance à propos du RER. L’occasion pour le syndic de préciser que le projet qui semblait utopique il y a quelques années, devrait prendre forme avant la fin de la décennie puisque les CFF l’ont porté à leur programme pour les années 2018-19. On regrettera tout de même que seules 25 personnes ont répondu à l’invitation qui avait été adressée à près de 120 citoyens!

Boscéaz peu accueillant

C’est à l’heure du verre de l’amitié pris dans le cadre de la manifestation de la Ciseroc, que les hôtes se sont montrés plus bavards. Souvent charmés par la localité, ils avouaient devoir encore découvrir certains quartiers d’une ville qui ne manque pas de les surprendre. Certaines personnes qui habitaient dans la région auparavant apprécient le fait que les transports soient plus rapides depuis Orbe malgré le fait que l’on doive changer de train à Chavornay, ce qui n’est pas toujours facile lorsque la neige se manifeste. En revanche, ils déplorent souvent que le site de Boscéaz n’encourage pas à la visite. Il est vrai que les mosaïques romaines mériteraient une meilleure mise en valeur pour attirer le touriste.

C’est là un vieux serpent de mer dans ce domaine qui appartient au Canton et qui fait à nouveau l’objet de tractations avec les autorités et Pro Urba.

Photo Serafina Tumminello