C’est à cet endroit que les principaux aménagements routiers et ferroviaires prendront place.

Orbe: séance d’information aux Urbigènes

A la séance d’information de ce dernier mardi soir Claude Recordon, syndic, a planté le décor. Le développement de la cité d’Orbe est basé sur 3 piliers : les emplois, le logement et le binôme confort/loisirs.
L’objet principal de la séance a été consacré au développement de la Mobilité, outil essentiel à la réussite des objectifs communaux.

Des projets pour le rail

Le matériel roulant de l’OC est vieillissant, sa modernisation s’annonce compliquée et coûteuse. La solution envisagée et déjà annoncée : raccorder Orbe au réseau RER, formule qui est rendue envisageable par le financement de la Confédération. Selon D. Reymond, directeur de Travys, il est raisonnable d’imaginer une mise en fonction pour 2019.

L’électrification deviendrait identique à celle des CFF. Du côté de Chavornay, le lien sur le réseau CFF se ferait par le biais d’un changement de tracé, soit une large boucle en direction d’Yverdon. Du côté d’Orbe, en raison de la longueur des trains, les arrêts Granges et St-Eloi se verraient légèrement déplacés alors qu’à la gare le quai serait allongé. Dans un premier temps ce seront des rames Travys qui seront engagées, la situation sera réexaminée en 2023, à la fin du gros chantier de la gare de Lausanne.
Objectif annoncé : inciter les automobilistes à privilégier les transports publics et du coup diminuer la pression sur le réseau routier.

Le problème de la traversée de Chavornay

La traversée de Chavornay, en direction de la jonction à l’autoroute, est à saturation. Après une première étude lancée par Chavornay, c’est l’Association pour le Développement Orbe – Chavornay, qui a repris la question. Trois solutions ont été écartées.

L’amélioration du parcours dans Chavornay est considérée sans effet. La création d’une route de contournement est trop chère et n’est pas une garantie pour le long terme. La meilleure des solutions, la création d’une nouvelle jonction autoroutière au milieu de la plaine, n’a pas reçu l’aval de l’OFROU.
La formule retenue : aux heures de pointe, contraindre au maximum les automobilistes à utiliser la jonction des Mosaïques. Aux carrefours des Ducats et des Tarboneires, des feux ralentiront les véhicules qui voudront aller sur Chavornay, alors que des présélections faciliteront l’accès à la route de contournement avec au final un gain de temps pour les automobilistes qui privilégieront l’entrée sur l’autoroute à Orbe. Ces quelques kilomètres supplémentaires devraient permettre à Chavornay de ne pas voir augmenter le flot des véhicules qui traversent la bourgade.

Connu sous le nom d’Etude Stratégique d’Accessibilité Multimodale, ce projet a l’appui solidaire des municipalités urbigène et chavornaysane.