Jacques-André Mayor arbore fièrement le label Cité de l’énergie.

Orbe labellisée «Cité de l’énergie» ou ville durable

Jacques-André Mayor arbore fièrement le label Cité de l’énergie.

Jacques-André Mayor arbore fièrement le label Cité de l’énergie.

Les communes jouent un rôle essentiel dans la politique énergétique suisse, car elles remplissent une fonction importante d’exemple pour la population et l’économie. Orbe n’est pas en reste dans ce domaine puisqu’elle vient d’obtenir le Label «Cité de l’énergie» ce qui signifie que la commune a apporté des preuves concrètes d’actions menées dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement.

Fortement impliquée dans le programme «société à 2000 watts», le 25 mars dernier elle était la 324e commune de Suisse à recevoir cette distinction de la commission indépendante de l’association Cité de l’énergie. Dès lors, Orbe peut bénéficier d’un accompagnement soutenu pour le développement et la mise en place de programmes et d’actions dûment étudiés en rapport avec des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la mobilité compatible avec l’environnement.

Sous le patronage de l’événement OrbEnergie, la Municipalité d’Orbe a souhaité partager cette reconnaissance en invitant la population, les 1er et 2 juin dernier, à découvrir la thermographie aérienne de la ville. Car la ville souhaite que l’élan de rénovation des constructions se poursuive et que les propriétaires obtiennent des conseils pour mener des travaux d’optimisation énergétique des bâtiments.

Les professionnels présents sur place ont répondu aux nombreuses questions en matière d’énergie renouvelable, d’isolation des bâtiments, d’éclairage et de production d’électricité. Une exposition avec un bon nombre d’informations sur le développement durable était aussi dévoilée au public et surtout les autorités ont voulu présenter la démarche globale et peut-être ambitieuse d’amélioration de la gestion de l’énergie en vue d’obtenir le label «Gold».

Aujourd’hui, la consommation d’énergie en Suisse s’élève à 6500 watts par personne. Des besoins énergétiques acceptables s’élèvent à 2000 watts par personne. La société à 2000 watts est la vision d’un avenir durable: neutre pour le climat, à bon rendement énergétique et globalement équitable. Elle englobe trois objectifs: la réduction de la consommation d’énergie à 2000 watts par habitant, la réduction des émissions d’équivalent CO2 à 1 tonne par habitant et l’équité globale face à la consommation d’énergie.

Photo Pierre Pellaton