La gare du centre-ville est à nouveau opérationnelle.(Photo Pierre Mercier)

Orbe: la gare centre névralgique de Travys

Depuis le 5 octobre, la gare du centre-ville est entrée en activité, alors qu’elle était fermée au public depuis 1998. Vous pouvez donc obtenir toutes les prestations qu’offre une gare (billets de chemin de fer nationaux et internationaux ou de bus, vos abonnements, et toutes sortes de renseignements). Vous pourrez aussi effectuer des opérations de change ou même exécuter des versements à l’étranger.

Le guichet sera ouvert durant une grande partie de la journée. Un distributeur de billets complète l’offre sur la face avant du bâtiment. On envisage même d’ouvrir un petit bar à café dans la gare afin de faire patienter les voyageurs. On précisera encore que la halte d’Orbe Industrie servira encore un peu pour les passagers du bas de la ville et pour gérer le trafic marchandises. Cette nouvelle orientation a été dictée essentiellement par le manque de place à Yverdon et par l’arrivée future du RER à Orbe.

Plaque tournante de Travys

A partir du 13 décembre prochain, tout le trafic de la compagnie sera géré à partir d’un bureau qui est en passe d’être installé dans l’un des hangars de la station urbigène. Que cela soit pour l’Orbe-Chavornay, l’Yverdon-Sainte Croix ou pour le Brassus–Vallorbe ou pour les différentes lignes de bus, des contrôleurs du trafic seront présents de 3 h. 45 à la nuit suivante, jusqu’à 2 heures du matin pour le week-end.

Une quinzaine de personnes se relaieront à ce poste qui régulera les flux des circulations et palliera les inconvénients qui pourraient surgir sur une ligne. De manière à être plus proche de la clientèle, les voyageurs seront informés par haut-parleur des fluctuations possibles.

Orbe se trouve être, pour quelque temps, la plaque tournante de Travys. C’est dire que l’on prépare activement l’arrivée du RER, notamment au niveau des stations d’Orbe Industrie pour les industries et peut-être un quartier d’habitation dans le sud de la ville, comme à Saint-Eloi à proximité de ce qui devrait être le futur CTR (centre de traitement et de réhabilitation) qui remplacera l’hôpital d’Orbe à l’avenir.

Prévisions lointaines

Un mot encore concernant le RER, le directeur de Travys, Daniel Reymond, a précisé que des premières rames CFF feront leur apparition à Orbe en décembre 2019, mais il sera encore nécessaire de changer de train à Chavornay, car la ligne dépendra des travaux opérés à la gare de Lausanne. C’est probablement à partir de 2024 que l’on pourra voyager directement de la capitale ou d’Yverdon jusqu’à Orbe.

A propos, il est intéressant de savoir qu’au niveau de la régularisation du trafic, on travaille déjà dans des perspectives à dix ans puisque M. Reymond a entendu qu’il y aurait un problème en 2025 pour un train arrivant à 19 h. 40 à Chavornay à cause du trafic marchandises dont on ne connait pas encore vraiment quelle en sera la cadence!

"Orbe: la gare centre névralgique de Travys", 5 out of 5 based on 1 ratings.