Christine Vuagniaux heureuse de son nouvel environnement.

Orbe: inauguration officielle de l’Hôtel de Ville

Christine Vuagniaux heureuse de son nouvel environnement.

Christine Vuagniaux heureuse de son nouvel environnement.

Après quelques années et quelques rallonges au crédit prévu initialement, les travaux d’agrandissement et de rénovation de l’Hôtel de Ville sont terminés, à un ou deux détails près.

La presse était conviée à une visite accompagnée d’explications détaillées en début de semaine. Mercredi a eu lieu l’inauguration officielle, à laquelle étaient conviés la préfète, les maître d’oeuvre, le service des Monuments historiques et les syndics de l’ancien district.

Le besoin d’agrandissement et de regroupement de l’administration communale existe depuis plus de deux décennies. Plusieurs projets avaient déjà été étudiés, même un regroupement dans le bâtiment de la Migros. Puis les travaux du nouveau collège de Montchoisi (bâtiment Ascom) ont eu la priorité dans les investissements. Ce n’est qu’en 2005 que le projet d’agrandissement a revu le jour sous la forme d’une demande de crédit d’étude au Conseil communal.

Projet écosensible

Le syndic, Claude Recordon et le municipal en charge de l’urbanisme, Henri Germond ont souligné la volonté de la commune d’exécuter des travaux de construction durable. Cela se traduit dans le choix de matériaux de proximité et des peintures artisanales.

L’architecte, Michel Lardieri et le chef de service Jean-Marc Ducotterd ont expliqué également ce qu’a impliqué cette démarche de travailler avec des produits 100% naturels. Il a fallu collaborer avec les maîtres d’état et faire un grand travail d’équipe. Henri Germond rapporte d’ailleurs que plusieurs maçons d’origine latine avaient encore un savoir-faire en la matière et ont pu apporter une contribution insoupçonnée.

Coeur de la ville

Michel Lardieri a expliqué tout le défi de ces rénovations. L’Hôtel de Ville est au coeur du tissu médiéval d’Orbe, il devait garder cet aspect centralisé tout en développant les relations transversales, d’où l’idée d’une entrée à l’ouest, côté gare qui va probablement se développer prochainement.

Enfin Carlo Vagnières, concepteur d’espaces naturels, a expliqué tout son travail. Plus de cinquante couleurs différentes ont été utilisées, sans une trace de synthétique, de la peinture à la caséine (sorte de fromage blanc) de la chaux éteinte, de l’huile de lin entre autres.Selon lui, l’utilisation de matériaux naturels amène de la tranquillité et une certaine harmonie pour les personnes travaillant dans ces espaces. Le bâtiment respire différemment, il est plus chaleureux.

Portes ouvertes samedi

L’administration communale est enfin réunie sous le même toit, ce qui simplifie beaucoup la tâche de certains. Il ne manque plus que l’accueil, dont le travail déchargera durablement celui du bureau du greffe. Demain samedi, la population est invitée à visiter l’Hôtel de Ville dans son ensemble, dont tous les bureaux seront ouverts de 9 h. à 14 h.

Photo Natacha Mahaim