Jean-Marc Ducotterd, René Amstutz, Jacqueline De Quattro, Myriam Schertenleib, Henri Germond et Christian Mojonnier.

Orbe: enfin des gouilles pour les grenouilles

Pour reprendre la phrase de René Amstutz de Pro Natura, un des partenaires du projet de renaturation du ruisseau des Vouattes à Orbe, dans son discours.
A l’occasion de la Fête de la Nature samedi passé et en présence de Jacqueline de Quattro, la ministre vaudoise de l’environnement, le retour à la nature de ce ruisseau au nord-est d’Orbe a été inauguré après 3 ans d’études et quelques mois de travaux. Il y a une volonté cantonale de redonner un meilleur équilibre écologique partout où cela est possible. Le syndic, Henri Germond a souligné l’engagement de la commune urbigène pour ces projets. Deux cent mille francs payés à 95% par le Canton ont été nécessaires.

Retour du petit sonneur

Pro Natura, et son groupe «batraciens» ont amené leur expertise pour améliorer l’habitat du petit sonneur à ventre jaune qui a besoin de gouilles. Ces nouvelles gouilles sont déjà pleines de têtards; le caloptérix (une libellule) et le bruant ne devraient pas tarder. Des truites ont été aperçues dans le ruisseau. Des tas de cailloux ou de branchages, même si cela ne fait pas propre pour certains, sont indispensables pour certaines espèces. Plusieurs panneaux didactiques expliquent les différentes caractéristiques de ce ruisseau.
Jacqueline de Quattro a pour sa part expliqué l’importance de préserver les espaces naturels pour conserver l’attractivité du canton. Il y a actuellement plusieurs projets importants de renaturation, le delta de la Broye, la Thièle. La suite du ruisseau des Vouattes a été mise à l’enquête, cela créera un couloir naturel pour la faune, entre la Plaine de l’Orbe et le massif du Jura.

La cérémonie d’inauguration, entrecoupée d’averses, s’est déroulée avec les différents responsables du projet et une grande partie du service de la voirie qui y a beaucoup travaillé.

"Orbe: enfin des gouilles pour les grenouilles", 5 out of 5 based on 1 ratings.