Gil Pidoux et Pierre-André Vuitel remttent le prix à Johanna Troyon, meilleur poème des moins de 18 ans

Orbe: concours de poésie 2014

Vendredi 22 août, aux anciens moulins Rod, a eu lieu le vernissage de l’exposition de tableaux de Gil Pidoux. Présentée dans les silos, cette exposition de miniatures et de tableaux est à voir jusqu’au 21 septembre. La visite dans ce dédale est une promenade au gré de l’esprit. L’interprétation des images est toute personnelle et l’on ne peut que recommander d’aller les voir et de laisser son esprit voyager.

Poésie

Il est vrai que c’est un poète qui les a peints et dans cet art, il excelle. Gil Pidoux a fait rêver l’auditoire lors de la remise des prix du concours qu’il a organisé en collaboration avec la Libraire Le Cerf-Livres et le festival Moulin mouline.

Introduit par l’orgue de Barbarie d’Irma la Glousse, le poète a donné lecture de quelques œuvres et le public s’est surpris à glisser sur le fil des mots…
Les poètes sont des enfants… mémoire au fil de l’eau, au fil du temps… se mêlent à la farine, à l’eau… jusqu’au vertige du silence… «longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu, leurs chansons courent encore dans les rues…»

Les mots ont chanté dans le petit théâtre avec des interventions musicales de Gil et Ayuta, le temps s’est presque arrêté…

Concours

Le jury, composé de Gil Pidoux, Patrice Lefrançois et de Etienne Reichel, a choisi le meilleur poème des moins de 18 ans et un pour les moins de 108 ans. Le prix des jeunes est revenu à Johanna Troyon qui habite à Orbe. Ce qui a ravi l’organisateur de voir que parmi les Urbigènes, on trouve encore des poètes de talent. Le prix des moins jeunes est revenu à Catherine Gaillard-Sarron de Chamblon. Après lecture de leur poème, Gil Pidoux les a félicités. Chacune a reçu un prix de Fr. 300.– et une roue qui mouline en souvenir.

"Orbe: concours de poésie 2014", 5 out of 5 based on 1 ratings.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire