Orbe: bientôt des transports urbains dignes de ce nom à Orbe ?

Malgré une brièveté digne de tutoyer tous les records, la séance du Conseil communal du 14 avril dernier fut, à l’inverse de sa longueur donc (exactement 38’) particulièrement intéressante.

Bien qu’aucun rapport de commission n’ait figuré à l’ordre du jour, la simple teneur des préavis déposés a retenu toutes les attentions.

Gestions et comptes 2010

Première bonne nouvelle de la soirée: Claude Recordon, syndic, annonce que les comptes 2010 bouclent sur un bénéfice de Fr. 86 000.– après amortissements et allocations supplémentaires, alors que le déficit budgétisé accusait un inquiétant montant de plus de 1 million de francs. Toutes proportions gardées, le même phénomène semble se produire jusque dans les plus hautes instances de notre pays. C’est donc de très près que s’intéressera le citoyen-contribuable aux conclusions du rapport de la Commission des finances.

Agenda 21

Une demande de crédit d’étude pour le lancement d’un processus Agenda 21 fera l’objet d’un préavis qui doit encore être approuvé par la Municipalité, selon les dires de Jacques-André Mayor, municipal, et dont le détail va, à n’en pas douter, agiter le landerneau politique urbigène et préoccuper également les nouveaux élus.

Mise en place d’un réseau de transport public urbain

Serpent de mer s’il en est, même au sommet de notre colline, ce sujet à caractère très social et, de plus, pavé de bonnes intentions, a déjà fait l’objet de passablement d’essais, de discussions, de propositions et de suggestions souvent aussi définitives que difficiles, voire impossible, à mette en place.
Par la voix, par la voix de son délégué Jacques-André Mayor, la Municipalité signifie donc que le système actuel ne va pas être reconduit au changement d’horaire de décembre prochain et que des solutions très avancées sont en gestation.

Le préavis à recevoir à ce sujet va lever le voile sur ces dites solutions et, à ce sujet précisément, une séance publique d’information est d’ores et déjà prévue le jeudi 19 mai 2011 au Casino.

Interpellation de Didier Zumbach et Katia Vivas sur le règlement et les tarifs de l’unité d’accueil pour écoliers (UAPE) transitoire et la politique sociale du réseau LAJE (loi sur l’accueil de jour des écoliers) de la région d’Orbe-La Vallée de Joux (réseau AJOVAL – Accueil de jour de la petite enfance d’Orbe et de la Vallée de Joux)

Cette interpellation ayant été appuyée par plus de 5 membres présents, Didier Zumbach en donne lecture.
Les diverses questions à l’adresse de la Municipalité contenues dans cette interpellation donnent suite à diverses remarques et problèmes enregistrés par le groupe socialiste dans le cadre de l’application du règlement, des tarifs et des premières prestations de l’accueil parascolaire de l’AJOVAL.
C’est donc autour de ce schéma que s’articule cette dite interpellation en posant plusieurs questions à la Municipalité qui répondra lors de la prochaine séance du Conseil. Nous saisirons cette occasion pour revenir plus en détail sur cet important sujet.