«Le fléau de la balance financière de plus en plus défavorable aux communes!»

Ménage financier Etat-communes: le désamour se confirme

«Le fléau de la balance financière de plus en plus défavorable aux communes!»

«Le fléau de la balance financière de plus en plus défavorable aux communes!»

Peu de choses officielles à se mettre sous la presse en cette séance du Conseil communal de jeudi 18 avril passé.

En effet, après l’assermentation de trois nouveaux membres au sein de cette docte assemblée, le dépôt de 6 préavis n’a pas (encore) provoqué de discussions.
Cependant, un très bref survol de la prose et surtout des chiffres touchant à la gestion et aux comptes dévoilent que l’année 2012 boucle sur un déficit de plus de Fr. 800 000.–.

Affaire à suivre donc lors du débat autour du rapport de la commission des finances qui se déroulera au cours de la prochaine session de notre législatif.
Répartition des charges financières Etat-communes

En réponse à une interpellation concernant la répartition des charges financières entre l’Etat et la commune, il ressort que, de manière très générale, «la réalité financière d’une grande majorité des communes vaudoises vire au rouge, plombée par l’augmentation des charges induites par le Canton, charges sociales en tête»!
Orbe n’échappe donc pas à cette tendance et s’en remet aux démarches confiées à la délégation de l’UCV (Union des Communes vaudoises) afin de mener toutes négociations à caractère financier essentiellement.

Il ressort toutefois que notre commune, déterminée comme pôle de développement, jouit de quelques avantages non négligeables : prêt du Canton sans intérêts, légalisation de zones diverses, intégration des services cantonaux dans plusieurs projets importants.
L’interpellateur s’est néanmoins appuyé sur ces lignes ainsi que sur le montant du déficit annoncé pour 2012 afin de faire accepter par les conseillers présents une résolution manifestant un large soutien à la Municipalité et à l’UCV lors de leurs négociations avec le Conseil d’Etat en ce qui concerne les bases de répartition des charges entre l’Etat et les communes.

Divers

Rubrique largement utilisée et riche en enseignements parfois surprenants.
Par exemple, un agriculteur nous a appris que divers usagers relevant plus de la fonction publique que du monde de la terre avaient pris la fâcheuse habitude de considérer les chemins AF (Améliorations foncières) de la plaine comme de véritables pistes d’essais pour véhicules de formule 1 !
Des précisions ont été demandées quant à la répartition du financement promis public/privé de la réfection du haut de la rue du Moulinet.
L’existence de divers glissements de terrains tels qu’au chemin des Ars (ancien) et au chemin des Philosophes (nouveau) a également été évoquée sans que de tangibles réponses puissent être apportées, vu l’absence pour cause de maladie du municipal en charge de ce genre de dossier.

Une ultime intervention a touché à la déchetterie sise à proximité des classes du Pré Genevois. Il faut bien admettre qu’une installation comme celle-ci n’est guère en adéquation avec l’environnement harmonieux qu’on est en droit d’imaginer en faveur d’enfants fréquentant des classes primaires, tel que ce sera le cas lors de la prochaine rentrée scolaire.

Il a été répondu que ce problème devrait trouver son épilogue après que les pompiers auront intégré leur nouvelle caserne.

Brève mais intense séance tout de même que le Président a pu lever alors qu’il était près de 21 heures.