Luc Recordon, Adèle Thorens-Goumaz, Yves Ferrari et Christian Van Singer présentaient les ambitions des Verts.

Les Verts: campagne électorale

Luc Recordon, Adèle Thorens-Goumaz, Yves Ferrari et Christian  Van Singer présentaient les ambitions des Verts.

Luc Recordon, Adèle Thorens-Goumaz, Yves Ferrari et Christian Van Singer présentaient les ambitions des Verts.

Le mouvement écologiste vaudois a eu la bonne idée d’entamer sa campagne pour les élections fédérales de l’automne prochain dans les locaux du Technopôle d’Orbe. Un signe sympathique des Verts vis-à-vis de ce lieu de recherches dans le domaine des énergies du futur.

Le groupe vert vise un siège supplémentaire par rapport aux trois qu’il occupe actuellement au Conseil National et dans l’espoir également de maintenir Luc Recordon au Conseil des Etats. Des ambitions logiques, puisque ce parti a souvent eu une idée d’avance sur ses rivaux dans la perspective du futur. En plus, la catastrophe de Fukushima a démontré que ses craintes par rapport au nucléaire étaient parfaitement justifiées, puisqu’une centrale sur cent connaît des problèmes.

Il se réjouit donc de la décision du Conseil fédéral et du Conseil national d’abandonner cette source énergétique mais sait que son combat n’est pas terminé car une centrale rapporte un million de francs par jour et le lobby du nucléaire se battra jusqu’au bout pour son maintien.

Une agriculture responsable

Les écologistes entendent défendre l’économie verte, c’est-à-dire encourager les entreprises qui développent des projets du futur comme le Technopôle d’Orbe ou des firmes qui veillent à économiser l’énergie. L’agriculture durable est un autre créneau de leur combat. Fort de la percée qu’il a enregistrée dans les campagnes lors des élections communales du printemps, alors qu’il était plutôt considéré comme citadin, le groupe souhaite pouvoir convertir les paysans à un usage plus responsable des sols, dans l’espoir de promouvoir la qualité des produits de notre agriculture.Enfin, il est d’avis que l’intégration des étrangers est une richesse pour le pays et non pas un problème à résoudre.

A ces élections, les Verts présenteront 17 candidats à ces élections, de tout âge et provenant de tous les milieux, avec l’engagement d’assumer leur responsabilité personnelle, la défense de la qualité de vie et l’ouverture du pays. On souhaite bon vent aux Verts qui ont eu la bonne idée de venir entamer leur campagne à Orbe dans ce Technopôle dont on espère que le développement permettra à notre région de varier son tissu économique.

Photo Pierre Mercier