Claire-Lise Russi au guichet buvette.

Le camping TCS du Signal a 50 ans

Claire-Lise Russi au guichet buvette.

Claire-Lise Russi au guichet buvette.

Sans faire la genèse du camping, quelques mots sur le vécu de cet endroit charmant et convivial tout au long de ces 50 ans. Citons d’abord les successeurs de monsieur Roger Vermot, premier gérant. Début des années huitante, Robert Tallichet, ancien boucher à Orbe reprend la direction du camping du Signal, puis Eric Collet, ancien commissaire de police et cafetier à Orbe. A relever que Jeannine Collet son épouse est toujours résidente du camping. Après Eric, place à Willy et Michèle Brechbühl qui reprennent la main jusqu’en 2009, puis, venant du camping de Morges, c’est Claire-Lise Russi qui reprend la responsabilité du lieu.

Sans que la liste soit exhaustive, quelques assidus de l’endroit depuis 40 ans et plus: on citera les familles Bise, Leiser, Oesch, Vuagniaux, Robellaz, ainsi que Mady Massara qui venait camper avec ses parents. Cette dernière se souvient qu’à cette époque le camping était très fréquenté, particulièrement par des familles, des couples ou de groupes qui vivaient alors sous tente. Parmi les résidents, on trouve des Urbigènes et des habitants de la région proche, qui apprécient de vivre la saison estivale en plein air. Il y a aussi les «figures» du camping, Roland Sulzener dit «Yoggy», René Loeffel dit «Kiki», Tata et Charly et bien d’autres encore.

Prends ton siège au Zallebor

Entre 1973 et 1985, du vrai cirque par des jeunes vacanciers, un cirque pas comme les autres. Animée avec enthousiasme par Jean-François Robellaz, une belle équipe de copains campeurs a fait de ses étés un vaste cirque populaire: Circus Zallebor, nom inversé de son fondateur. L’entrée était gratuite, mais il fallait apporter son siège et acheter l’indispensable programme!

Les textiles et les médisantes

Autre originalité, le Club de médisothérapie! Club interne et formé uniquement de femmes qui pratiquent une thérapie de la médisance où tous les sujets sont permis… on aura bien compris que cela se pratique dans la cour de l’humour et de la bonne humeur.
Un brocard bien sympathique: les personnes qui viennent de l’extérieur pour visiter des résidents du camping ou fréquenter la buvette «Chez Cali», sont nommés «les textiles», car ces derniers sont habillés citadin en regard des tenues plus légères des gens du camping!
En cette saison 2011, le couple Russi organise pour l’animation estivale du camp, quantité de loisirs ludiques et gustatifs, cinéma plein air, tournois de pétanque et babyfoot pour tous les âges, karaoké, bals, des tours en «char-train» à travers le camping et même, dimanche 31 juillet un marché artisanal.

Qu’on se le dise, le 23 juillet prochain, journée inaugurale du 50ème anniversaire du camping, se référer à l’annonce publicitaire.

Cinquante ans que cela dure, l’esprit camping est toujours présent, exprimé par l’entraide technique ou morale, une amitié qui s’installe au travers des contacts et des petits gestes serviables de tous les jours agrémentée comme il se doit, de croisées apéritives.

Un tout qui façonne l’âme du campement.

Photo Alain Michaud

"Le camping TCS du Signal a 50 ans", 5 out of 5 based on 1 ratings.