La fête foraine des ours



Orbe, jolie petite ville d’apparence très mélangée entre les nouvelles maisons et les bâtiments datant déjà d’une certaine époque. Mais qui aurait pensé qu’il y aurait aussi un côté caché? Des petits habitants qui ne sortent jamais de leur foyer si doux?

J’ai eu l’occasion de faire la découverte d’une «civilisation» inconnue au bataillon. En effet, Orbe regorge de coins inexplorés, mais ce n’est pas dans l’arrière-boutique d’un magasin de laine que je pensais faire une telle découverte.

Car oui, il faut savoir que notre ville bien aimée héberge depuis plusieurs années une jolie petite troupe d’ours en peluche, tous plus mignons les uns que les autres. Fabriqués par Mireille Deriaz depuis 15 ans déjà, ce sont chaque année près d’une centaine d’ours qui voient le jour entre ses mains expertes.

Véritables mises en scènes réalistes

En plus de la fabrication de ces ours dignes des plus belles collections, l’amie des peluches prend chaque année son imagination avec elle afin de leur créer des habits et une mise en scène originale et différente à chaque fois. Après avoir passé par les thèmes des quatre Saisons, des Rochers ou encore des Crayons de Couleur, c’est la Fête Foraine qui s’est vue miniaturisée en 2011.

Aidée par son beau-fils et un ami ingénieur afin d’automatiser les installations, ce sont de véritables manèges qui ont été créés à la taille de ces petites bêtes.

Agrémentée de musique de circonstance, cette exposition vaut le détour, surtout avec de petits enfants.

Une passion peu commune, mais même si elle atteint plus les gens «fans» des ours, certains collectionneurs se déplacent depuis Genève ou plus loin afin de venir contempler ce joli travail et parfois même ajouter une belle pièce à leur collection.

Joli petit succès qui, on lui souhaite, lui apportera toujours le même bonheur qu’à ses débuts.

Photo Katy Josi