Martial Vout en démonstration.

La femme plus faible que l’homme? Pas si certain…

Martial Vout en démonstration.

Martial Vout en démonstration.

«Essayez donc d’attaquer un animal, et vous verrez que son instinct de survie va très vite prendre le dessus. Faites-vous confiance et retrouvez la méthode humaine originelle de défense.» C’est dans ces termes que Martial Vout, agent de protection rapprochée et instructeur de self-défense, a informé les quelques personnes venues écouter sa conférence, vendredi dernier, au Casino d’Orbe.

Encore une méthode de self-défense compliquée, sportive et faite pour les jeunes ? Absolument pas. En un peu plus de trois heures, l’instructeur qui a enseigné sa méthode en Inde notamment où les agressions sexuelles sont hélas quotidiennes, une femme peut reprendre confiance en sa force.
«Le moteur principal étant le respect de soi, en refusant toute agression quelle qu’elle soit, chaque «femelle humaine» peut trouver en elle des ressources de défense insoupçonnées. Même si pour elle, le fait d’être celle qui enfante a de la peine à faire du mal».

Quelques pistes?

Eviter de se balader seule en talons hauts la nuit et privilégier les chaussures dans lesquelles on peut fuir. Les cris, ceux qui sortent du plus profond de soi peuvent désarçonner un agresseur. Ne pas hésiter, en cas de d’agression physique, à se servir de ses mains comme outils qui peuvent arracher les oreilles ou enfoncer les doigts dans les yeux.

La nature a fait de la femme une personne forte avec un instinct de survie formidable. Et en ces temps d’insécurité profonde que bien des personnes ressentent, il est rassurant d’apprendre et de savoir qu’il est possible de ne pas subir.

Photo Sylvie Troyon