Photo-montage qui n’a pas de caractère définitif . Des modifications d’aspect sont possibles.

Orbe : chantier de la Grand-Rue

Cette fois, ça y est, l’inéluctable va prendre une forme tout à fait tangible à partir de la mi-avril et qui, pour autant que tout se passe sans accrocs particuliers, va durer jusqu’en décembre 2014, ceci avec quelques prolongations moins draconiennes en cours d’été 2015.
Rassurer… si possible
Les propos du meneur des débats, J.-A. Mayor, municipal en charge du dossier, secondé par son collègue P. Mercier, devant un copieux parterre de commerçants et de résidents du centre-ville, se sont surtout voulus rassurants quant à la capacité des maîtres d’œuvre à respecter le calendrier cité.
L’historique, les infrastructures et la circulation
Les démarches et réflexions qui ont présidé à la mise en route de ce chantier, ses maintes contraintes administratives et techniques ont largement été développées, éclairant de manière très compréhensible le sujet.
Les modifications des circulations et du stationnement (faisant l’objet d’un encart particulier dans le présent journal) ont rencontré une écoute toute particulière, tant le sujet est sensible.
Zone de rencontre
La volonté affichée de nos autorités de faire du centre-ville une zone de rencontre, pour louable qu’elle soit, ne pourra réellement se concrétiser que si un commerce vivant de proximité peut rester actif et dynamique.
C’est bien ce sentiment qui a transcendé dans la partie de cette séance d’information dédiée aux questions des auditeurs présents: modalités d’accessibilité aux commerces et habitations, sécurité et impact du chantier, pérennité des terrasses de cafés, vitesses de la circulation dans les rues encore accessibles, tangibilité du mobilier urbain, marquages au sol, etc.
L’optimisme donne du sens à l’existence
C’est bel et bien cet adage que se devront d’appliquer sans modération les riverains du centre ville, tant la période à venir semble semée d’embûches de tous ordres et qu’il faudra bien, plutôt de gré que de force, surmonter, ensemble


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire