Quintet de moutons au gymkhana!

Animaux de la ferme à l’honneur

Traditionnellement, la fête du mouton investit le Puisoir le premier week-end d’octobre et ce depuis une vingtaine d’années. La manifestation est organisée par le «Syndicat du Menu-bétail Orbe». Son origine est issue des expertises ovines annuelles qui garantissent aux moutons contrôlés la conformité à leur race.

Ce week-end là, 170 moutons ont été pointés. L’idée est donc de transformer ce jour d’expertises en une vaste fête. Si agneaux et brebis sont toujours emblématiques, beaucoup d’autres animaux de la ferme sont présentés. Vache et son veau, ânes, poney, alpagas, chèvres, lapins, poules, oies et j’en oublie, tous plus ou moins disposés à être caressés, pour le plus grand plaisir des enfants!

Le Gymkhana des enfants et leurs animaux

Comme l’explique Pascal Michaud du «Syndicat du Menu-bétail Orbe», les organisateurs cherchent à se renouveler. Tout le monde se souvient de l’élection de Miss Anesse, puis de la course aux cochons. Cette année, le gymkhana du bétail est la nouvelle attraction ainsi qu’un match aux cartes. Si ce dernier n’a eu qu’un succès moindre, le gymkhana a réuni pas moins de 15 équipes de jeunes! Les animaux, quant à eux, pesaient de 2 à 700 kg, c’est dire si la catégorie était large! Deux manches le dimanche, pas de classement, mais des félicitations et applaudissements pour tous. Un parcours ludique, sur lequel il était touchant de voir certains participants à 4 pattes gambader avec insouciance, contourner lestement les obstacles et brouter sans façon les décorations!

Tess, chien de troupeau

Tess est un beau border collie aux yeux clairs, au poil doux et soyeux, à l’affût du moindre signe de son maître, Pascal Michaud. Ce dimanche-là, Pascal Michaud et Tess firent une convaincante démonstration avec un cheptel de 6 oies. Volatiles et chien ne se connaissaient pour ainsi dire pas. Passionnant d’observer la symbiose entre le maître et l’animal. D’un petit sifflement, d’un simple coup d’oeil, l’homme communique avec son chien, celui-ci attentif, obéissant, rassemble et dirige inlassablement les oies vers son maître. Cette démonstration explique parfaitement l’importance du rôle du chien de berger. Le public séduit a chaudement applaudi.

Ces deux jours ont parfaitement joué le rôle de découvertes et de rapprochement rats des villes – rats des champs, objectif des organisateurs. Beaucoup d’investissement temps certes, mais des regards émerveillés d’enfants en retour! A l’année prochaine!


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire