Le projet poste / appartement en stand-by.

Montcherand: un budget teinté de rouge

Le projet poste / appartement en stand-by.

Le projet poste / appartement en stand-by.

Le Conseil général de Montcherand a tenu récemment sa dernière séance à la salle polyvalente sous la présidence avisée de Christophe Rapin. Il salue la quarantaine de conseillers présents et assermente trois nouveaux membres, Marie-Thérèse Tosetti, Florian Bachmann et Stéphane Pittet. Nomination à la commission de gestion, Raymond Chevallier membre et Bernard Hiertzeler suppléant, puis, comme scrutateur, Dominique Wittwer.

Point essentiel de l’ordre du jour, le budget 2013 qui dégage un déficit estimé à Fr. 200 900.–. Les éléments principaux expliquant cette situation: l’augmentation sensible de la facture sociale pour Fr. 80 000.–, la bascule d’impôt 2011 et AJOVAL. Après lecture favorable du rapport de la commission des finances par Charles-Henri Delacrétaz, le Conseil accepte à l’unanimité le budget présenté.

Communications abondantes

Dans les communications municipales, Jean-François Tosetti et Patricia Hiertzeler exposent la situation de la police de proximité qui manque toujours d’effectif, ainsi que sur AJOVAL, qui prévoit un nouveau plan de développement. Valérie Rovero annonce le terme de l’étude du concept énergétique du village qui sera présenté prochainement, puis, expose la problématique scolaire, avec le regroupement de l’enseignement secondaire à Orbe, la construction de nouveaux bâtiments, et le refus des 17 communes concernées du projet de financement. Bertrand Gaillard informe qu’un important glissement de terrain à la hauteur de «Grands Vignes» a coupé le chemin et mis à nu les conduites de «VO Energies».

On parle fusion

Jean-Michel Reguin, syndic, lâche le scoop à l’assemblée: la volonté municipale pour une étude de fusion entre les villages de Sergey, Les Clées et Montcherand, avec pour en débattre, une première entrevue agendée le 15 janvier prochain. Jean-Michel Reguin espère aviver l’intérêt d’autres communes voisines à se rallier au projet, à suivre…

Le programme de transformation de l’ancien local de poste en appartement et la réfection du chauffage de l’église est en stand-by, l’Etat de Vaud qui gèle cette décision du Conseil en est la cause. Cette déplorable situation risque de faire capoter le projet, l’exubérante et étouffante main mise de l’Etat sur les projets et décisions citoyennes devient tuante!

Une fois traité le point des divers parfois lancinants entérinés, les membres du corps délibérant ont apprécié la petite agape sous forme d’apéro dînatoire.

Photo Alain Michaud