Les «Abeilles».

Montcherand: les «Abeilles» au service des aînés

Les «Abeilles».

Les «Abeilles».

Dans le Petit Larousse, l’abeille est citée comme un insecte social, vivant dans une ruche et produisant du miel et de la cire. Ce mercredi 26 janvier 2011, à la grande salle de Montcherand, les «Abeilles» sont les membres du groupe des Paysannes Vaudoises qui font dans le social, vivant dans la région et produisant services, amitié et réconfort.

Pour la première fois, l’invitation au traditionnel thé d’un après-midi s’est transformée grâce à l’aide de toutes les communes environnantes et au bel ouvrage des «Abeilles», en un repas musical et convivial dés plus réussi.

Dans la partie oratoire, la présidente des «Abeilles», Corinne Martin, a dû céder le feuillet de son discours pour lecture à Brigitte Reguin, en raison d’extinction de voix.

Le pasteur Etienne Roulet, a lui, apporté la voix de l’église par une charmante histoire de circonstance, puis Jean-Michel Reguin syndic de Mont-cherand, dans un discours plein d’humour accompagné de remerciements a clôturé la manifestation verbale, afin de pouvoir servir les septante convives toujours à l’écoute mais à l’estomac encore creux. Sur un fond musical d’accordéon du maestro Philippe Stähli, les rentiers bienheureux se sont largement sustentés et ont pu potiner sur les affaires d’actualité et autres cancans du coin.

A relever la présence de madame Renée Conod de La Russille, qui a adhéré au groupe des Paysannes Vaudoises en 1941. Cette dernière a été vivement félicitée pour ses 70 ans de sociétariat.
Une bien sympathique journée, vécue grâce au dévouement magnifique du groupe des Paysannes Vaudoises de Montcherand, Lignerolle, Les Clées, La Russille ainsi que la Paroisse locale.

Photo Alain Michaud