La taxe arrive

Montcherand: introduction de la taxe au sac

La taxe arrive

La taxe arrive


Dès le 1er mars 2011, la commune de Montcherand sera la 24e commune à se rallier au système de la taxe au sac régionale de «STRID».

Conformément à la décision du Conseil général de novembre dernier, tous les ménages auront l’obligation d’utiliser, pour les ordures ménagères, les sacs officiels blancs au logo vert de «STRID». Un choix de sacs qui va d’un volume de 17 litres à 110 litres, soit un franc pour 17 litres, Fr. 1.95 pour 35 litres, Fr. 3.80 pour 60 litres et Fr. 6.– pour 110 litres.

Acceptée sur la base du principe du pollueur payeur, la formule devrait amener les Pique-Raisinets à mieux gérer le tri de leurs déchets, afin d’en diminuer si possible le coût. La taxe pour l’année 2010 concernant le global du coût d’élimination des ordures ménagères et déchets spéciaux, portait sur Fr. 115.20 pour une personne adulte et Fr. 38.40 pour un enfant, le montant de l’achat des sacs officiels, additionné à celui du prix de l’évacuation des déchets particuliers, PET, objets de plus d’un mètre, gravats et autres papiers et cartons, devrait démontrer si économie il y a vraiment?

Ce que l’on nommait le tourisme des déchets n’a plus de raison d’être, puisque «STRID» ristourne la part aux communes sur la base du tonnage des ordures.

Les points de vente sont urbigènes

Le village de Montcherand n’ayant pas de point de vente, pour acquérir ces sacs officiels, les habitants devront se les procurer dans les commerces urbigènes; grands distributeurs, épiceries, stations service et à la Poste. Il est possible de passer commande au facteur (service à domicile) qui se fera le plaisir de livrer le produit le lendemain.

Dans le cadre de la séance d’information du 13 janvier dernier, Jean-Paul Schindelholtz, directeur «STRID», Patrick Simon municipal, ont répondu aux nombreuses questions d’un large public, ils ont rendu attentif les habitants présents sur l’importance de la qualité du tri des déchets, de limiter les emballages superflus, ainsi que sur les contrôles ponctuels des sacs non conformes. Pour la petite enfance, jusqu’à deux ans, et pour les personnes atteintes d’incontinence, la commune offrira cinq sacs de 35 litres par mois aux familles et personnes concernées.

En conclusion, Jean-Michel Reguin syndic, remercie le grand nombre de personnes présentes et les a félicités de l’intérêt qu’elles portent à ce problème toujours d’actualité. Il profite de conclure par une boutade : il aurait souhaité autant de monde à l’assemblée préélectorale où seules deux personnes étaient venues! Il n’en appelle pas moins au civisme de la population concernant les deux sièges municipaux à repourvoir en mars prochain.

Photo Alain Michaud