Le 1er citoyen vaudois entouré des huissiers

Lignerolle: une réception historique

Mardi après-midi s’est déroulée à Lignerolle la cérémonie de réception, dans son village, du premier citoyen vaudois Jacques Nicolet, élu début juillet à la présidence du Grand Conseil. Le soleil et la bise étaient au rendez-vous et les participants très nombreux, offrant un spectacle haut en couleur. La présence en particulier des Milices vaudoises, à pied et à cheval ou encore des Brigands du Jorat, dans leur bleu de travail typique et affublés de leur couvre-chef particulier ajoutait encore une note bien vaudoise à une manifestation qui ne s’est plus déroulée dans l’ancien district d’Orbe depuis 60 ans.

La surprise du syndic

Avec un ordonnancement réglé comme du papier à musique, mais dans la plus parfaite convivialité officielle vaudoise, les participants ont reçu la première surprise du syndic Olivier Petermann en voyant surgir de derrière la colline sur le coup de 15 h. 30 rien moins que la Patrouille de Suisse venue tout exprès de Payerne saluer de quelques coups d’aile et d’un bruit d’enfer le nouvel élu.

Longue partie officielle

Dans un battoir communal comble comptant pas moins de 530 places assises, tous les officiels et les convives ont pris place pour une longue partie officielle au cours de laquelle non moins de 9 discours ont été prononcés. On a bien sûr beaucoup évoqué le parcours politique et le caractère volontaire de l’élu. Du président du Conseil d’État Pierre-Yves Maillard à l’ancien président du Grand Conseil Laurent Wehrli en passant par le président du comité d’organisation Jean-Claude Nicod, tous ont loué les qualités de Jacques Nicolet, visiblement touché par un flot ininterrompu de compliments et de voeux.

Un premier citoyen ému

Au moment de prendre la parole, le nouveau 1er citoyen vaudois, visiblement très ému, a notamment parlé du Battoir de Lignerolle, ce bâtiment racheté il y  a longtemps pour un franc symbolique par la collectivité, une opération qui lui a faire dire «qu’à Lignerolle votre franc est encore plus gros que dans une grande chaîne de magasins bien connue». Après un moment de détente juste derrière le battoir, tous les corps constitués et les invités ont formé un cortège qui a parcouru le village avant de se diriger vers le lieu de la partie gustative, le nouveau hangar à poules non encore utilisé appartenant à l’élu et à son fils. Un grand coup de chapeau aux organisateurs et notamment au major Rutishauser et à ses hommes de la PC qui ont efficacement dirigé les visiteurs et veillé sur l’ordre durant la fête: une fête qui fut belle et qui restera dans les mémoires.


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire