De gauche à droite, le nouveau syndic Olivier Petermann, Jacques Nicolet, son rival battu, Benjamin Petermann, vice-président du Conseil communal, Bernard Werly, président du Conseil communal.

Lignerolle: Olivier Petermann élu syndic haut la main

De gauche à droite, le nouveau syndic Olivier Petermann, Jacques Nicolet, son rival battu, Benjamin Petermann, vice-président du Conseil communal, Bernard Werly,  président du Conseil communal.

De gauche à droite, le nouveau syndic Olivier Petermann, Jacques Nicolet, son rival battu, Benjamin Petermann, vice-président du Conseil communal, Bernard Werly, président du Conseil communal.

Il n’aura pas fallu longtemps au bureau électoral de la commune de Lignerolle pour dépouiller le scrutin du 2e tour de l’élection du syndic. C’est en effet peu après la clôture officielle du scrutin que le nom du nouveau syndic a été connu. Olivier Petermann a été élu par 110 voix, son rival Jacques Nicolet recueillant quant à lui 72 suffrages. Avec une participation de 67% (185 bulletins rentrés sur 276 électeurs inscrits), Lignerolle a fait la preuve que la démocratie directe locale a toujours son importance, même un dimanche de pont de l’Ascension.

Le vaincu du jour a très sportivement reconnu que le jeu de la démocratie avait parlé, même si on pouvait percevoir chez lui une légère déception, comme après tout échec. Il aura cependant nombre d’occasions de rebondir, ne serait-ce qu’au Grand Conseil qu’il devrait normalement présider dans deux ou trois ans. L’élu du jour se déclarait «ravi et honoré de cette élection».

Il a appelé la Municipalité tout entière au rassemblement pour un travail utile et efficace, tout en précisant «qu’il ne détenait aucun pouvoir magique et qu’il aurait besoin de l’appui de tous ses collègues pour faire avancer les nombreux dossiers ouverts actuellement».

Le président du Conseil Bernard Werly s’est, quant à lui, félicité de pouvoir clore cette période de scrutins particulièrement longue et qui a donné au village un nouveau syndic et de nouvelles autorités prêtes à servir le bien commun.

Photo Olivier Gfeller