Benjamin Petermann a obtenu des réponses quant à ses interrogations sur la commune.

Lignerolle: des impôts qui changent tout

Benjamin Petermann a obtenu des réponses quant à ses interrogations sur la commune.

Benjamin Petermann a obtenu des réponses quant à ses interrogations sur la commune.

A l’heure de passer au crible les comptes de la commune, les conseillers ne pouvaient que se réjouir puisque c’est un bénéfice de Fr. 12 987.–qui a été réalisé en 2012 alors que le budget prévoyait un découvert de plus de Fr. 43 000.–. Un gain sur les impôts de Fr. 166 325.– est à l’origine de ce résultat, quand bien même la population a diminué de quatorze unités (371 hab.). Avec comme effet pervers la nécessité de constituer une réserve de Fr. 100 000.– pour faire face à la péréquation, selon Pierre-Alain Gachet. Malgré tout, l’assemblée a reconduit le taux d’imposition à 82% pour les deux années à venir.

Sécurité et déchets

Le conseil a ensuite accepté que la commune adhère au SDIS de Vallorbe. C’est au chapitre des questions individuelles que la Municipalité a été davantage sollicitée, notamment par Benjamin Petermann. Jacques Nicolet a concédé que la sécurité devait être reconsidérée à l’intérieur du village. Il a ajouté que la décharge CVE devait être plus pratique comme il est nécessaire d’aménager l’accès à la benne à papier que l’on ne pourra pas déplacer.

Questionné sur le sujet des fusions de communes, le syndic Olivier Petermann a indiqué que son exécutif n’éprouve pas le besoin d’entrer en matière. Au chapitre des éoliennes, Lignerolle attend depuis deux ans de connaître la position du canton et Frédéric Nicod a fait part des soucis que procurent les panneaux solaires du chalet de la Thiolle qui éprouvent des problèmes de batteries.

Enfin, le conseil sera toujours conduit par Alix Michel qui sera secondé désormais par Yvan Bourgeois.

Photo Pierre Mercier