Des reines et des rois.

L’abbaye du Cerf de Lignerolle en réjouissance

Des reines et des rois.

Des reines et des rois.

Un programme de quatre jours, du vendredi 17 juin avec le tir du comité et des cibarres au lundi 20 juin avec un lâcher de ballons, repas et dernier bal. Mais, c’est bien samedi et dimanche que l’essentiel des festivités se déroule.

Samedi, au petit matin, la diane par la Lyre de Ballaigues dans un fond d’air plein de fraîcheur, appelle les membres à l’assemblée et prise des drapeaux. A cette occasion, honneur est rendu à Frédy Poget et Antonio Gregorio, puis l’assemblée accepte quatre nouveaux membres, Etienne Dupuis, Bertrand Mosimann, Alexandre Girard et Michel Surdez qui va arborer un peu plus tard la couronne de 1er roi.

Après les tirs qui vont s’exercer jusqu’à 16 h., place au couronnement des rois qu’une ondée taquine amène au battoir. Comme cité ci-dessus, sont couronnés: 1er roi addition des points, Michel Surdez, avec 464 points, 2e roi coup profond, Jacques Nicolet, 99 appuyé d’un 85, 3e roi addition des points, Vincent Faucherre, avec 428 points et 4e roi coup profond, Serge Aellen, 99 appuyé d’un 76.

Dimanche matin, 10 h. précises

Salut au drapeau et distribution des prix qui récompensent les fins guidons de la fête. En marge de la cible du Cerf (société), les tirs «75e anniversaire» et individuel» ces deux cibles précitées sont gagnées par Denis Rose devant Rémy Gaillard, et le challenge «Languetin» gagné par Jean-Daniel Lambercy devant le Poulidor de la journée, Rémy Gaillard. Concernant le tir des enfants, c’est une fille qui a été couronnée, Jelmira Hoxha avec 44 points devant Benoit Petermann 41 points.

Après banquet et partie officielle, il y avait foule sur le parcours du cortège haut en couleur emmené par la fanfare la Mujonnette, cortège où les enfants étaient omniprésents.
C’est dans un gai mélange, où se lisait la joie sur les visages, que participants au cortège et spectateurs se sont réunis sur la place du village pour un apéritif aux sons des flonflons et dans l’attente de la rentrée des drapeaux.

Une bien belle fête d’Abbaye, occasion de vivre des instants empreints de convivialité.

Photo Alain Michaud