On tirera notamment au stand de l’Abergement.

Le 55e Tir cantonal approche à grands pas

On tirera notamment au stand de l’Abergement.

On tirera notamment au stand de l’Abergement.

Dans trois semaines va commencer la 55e édition du Tir cantonal vaudois. Depuis plus de deux ans, le comité ad hoc, constitué pour organiser cette manifestation très importante, travaille d’arrache-pied sous la houlette ferme de la présidente Pierrette Roulet-Grin. Aux côtés du comité proprement dit, de très nombreux bénévoles se préparent à accueillir plus de 6’000 tireurs, toutes armes confondues, sur les 12 places de tir que comptera le district du Jura Nord vaudois, choisi comme région organisatrice par la Société vaudoise des Carabiniers.

La manifestation d’ampleur nationale aura lieu sur trois longs week-ends: les 16-17-18 août 2013, 23-24-25-26 août 2013, 30-31 août et 1er septembre 2013. Si la journée officielle aura lieu le 17 août à Yverdon-les-Bains avec, entre autres attractions, les Milices Vaudoises et un spectaculaire cortège, c’est Chavornay qui a été choisi comme centre névralgique de l’organisation. On y contrôlera en effet les inscriptions des participants, leurs armes et ils seront ensuite dirigés sur le site qu’ils auront choisi pour participer au concours. Ils repasseront par Chavornay pour le contrôle des résultats.

Particularités du concours
L’une des particularités d’un tir cantonal est qu’on peut y accomplir une «maîtrise» de tir, selon un programme spécifique, et ceci soit au tir au fusil à 300 mètres ou au pistolet à 50, respectivement 25 mètres. Cette maîtrise est un exercice physique et de concentration difficile puisqu’en un peu plus d’une heure le concurrent doit tirer 60 coups, en plus des coups d’essai.
Les places de tirs dans la région
En plus de Chavornay, qui verra sa grande salle transformée en camp retranché et son stand également utilisé, les villages suivants de la région recevront des tireurs: Rances, Valeyres-sous-Rances, Baulmes,
L’ Abergement, Vallorbe, et Chamblon. Les sociétés de tir locales, abbayes et autres organisations similaires prêteront main-forte pour que la fête soit belle, sportive et réussie. Pour l’occasion, de nouvelles médailles de maîtrise ont été réalisées. Elles récompenseront les meilleurs, en plus de magnifiques prix attribués aux véritables cracks. À relever enfin que si cette organisation est un immense travail, ce dernier devrait aussi être récompensé par une visibilité accrue de toute la région dans les médias et dans le cœur des participants. Lesquels seront rassérénés également par des crus choisis des Côtes de l’Orbe AOC.

Photo Olivier Gfeller