L’antenne actuelle de Swisscom, éloignée du village.

Essert-Pittet: opposition massive des villageois

Ce sont 107 habitants sur les 129 de plus de 18 ans habitant la commune qui ont signé une pétition adressée au Tribunal Fédéral. Objectif: faire part de leur opposition à la construction de l’antenne de téléphonie projetée par Sunrise et Salt. Les opérateurs ont gagné une première manche, le Canton oblige la commune à octroyer un permis de construire pour une antenne haute de 25 m. Elle prendrait place sur un terrain privé, au nord de la commune, dans une zone proche des habitations, à 150 mètres de l’école.

Des opérateurs à la mémoire courte

Les autorités, tout comme les habitants sont fâchés. Ils ne sont pas opposés à l’existence des antennes. Il existe un accord entre les trois opérateurs nationaux et la commune, cela donne la possibilité de partager l’usage du mât existant. Cette clause semble ne pas avoir pesé lourd auprès des techniciens chargés du projet. Pour les villageois, l’érection d’un deuxième mât en entrée de village paraît incompréhensible et ils demandent le respect de l’accord. Ils se sont manifestés au Conseil général en obligeant la Municipalité à s’opposer à cette construction. C’est chose faite par la demande d’effet suspensif adressée au TF.

Vers une solution négociée

Les autorités souhaitent réunir les trois opérateurs à un niveau plus politique que technique. Elles espèrent qu’une conciliation soit possible. A défaut, elles se verront obligées de suivre la volonté des habitants et elles feront tout ce qui est en leur pouvoir pour obtenir gain de cause.