Exceptionnellement le Café-contact s’est tenu dans l’entrée de l’Hôtel de ville.

CISEROC: café-contact délocalisé

Exceptionnellement le Café-contact s’est tenu dans l’entrée de l’Hôtel de ville.

Exceptionnellement le Café-contact s’est tenu dans l’entrée de l’Hôtel de ville.

Le café-contact qui se tient à la maison des jeunes d’Orbe le jeudi matin, deux fois par mois, a déménagé provisoirement dans le hall de l’Hôtel de Ville d’Orbe en raison de l’exposition de photographies organisée par la Commission Intercommunale d’Intégration Suisses Etrangers et de prévention du racisme Orbe-Chavornay (CISEROC) en marge de la semaine contre le racisme.

Ce matin-là, tout le monde ne parlait que de «l’affaire Brélaz», (une photo de Marie-Ange Brélaz a été jugée trop osée et retirée de l’exposition, quant à celle de son mari, elle a été déplacée, les autorités la trouvant trop en évidence..).Tous pensaient que c’était étonnant que cela existe encore dans la Suisse du 20e siècle, qu’une démarche artistique soit censurée. Mais le bon côté est que cela a fait une sacrée publicité au projet (cf. article sur le vernissage à Chavornay).

Nouveaux locaux

La CISEROC a mis sur pied un Café-contact qui réunit tous ceux qui désirent nouer des contacts, poser des questions sur la vie locale et demander une aide sur un sujet ou un autre. Un petit café et des croissants sont offerts aux participants. C’est tout à fait ouvert, on peut s’y rendre ou pas, en toute liberté, pas d’inscription. Tous sont bienvenus, quel que soit l’âge ou la nationalité. Des bénévoles assurent une permanence, il y a un ordinateur à disposition.
Le prochain café-contact se tiendra le 4 avril à la maison des jeunes dans les nouveaux locaux récupérés au rez-de-chaussée et réaménagés.

Regula De Souza a plein d’idées pour développer ce concept d’échange; elle aimerait mettre en place un système gratuit de trocs de service (des cours de français contre de la garde d’enfants par ex) chacun pouvant offrir quelque chose selon ses compétences. Ou encore une «armoire à échange», chacun amène ce dont il ne veut plus et celui qui en a besoin peut se servir sans autres.

Recherche bénévoles

Le café-contact a un certain succès et aimerait pouvoir ouvrir plus souvent, mais pour cela il faudrait plus de bénévoles. Les personnes intéressées, même qu’une fois par mois, peuvent s’adresser à Jessica Garcia: jessicagarcia@hotmail.com, ou 078 789 30 45.

Photo Natacha Mahaim

 

Une Urbigène nommée à la Commission Cantonale Consultative Suisse Immigrés

Regula De Souza sera la nouvelle membre de la CCSI, nommée jusqu’en 2017. Cette commission réunit des délégués nommés par les communes et des représentants des communautés étrangères présentes dans le canton. L’idée est de pouvoir échanger des informations, dialoguer entre les personnes étrangères, les autorités et les Suisses. La commission étudiera la problématique de l’intégration et fera des propositions et des recommandations en matière d’intégration dans le canton. Elle pourra donner son avis sur des modifications de lois concernant ce sujet. Cette commission aura sa première réunion mi-avril.