De gauche à droite: Serge Bonin, assistant de sécurité publique, Pascal Despond municipal, Willy Mermod gérant de la sécurité Région Nord, et Daniel Rouiller chef du poste de gendarmerie d’Orbe (bientôt à Chavornay).

Le concept police population est sur pied

Lancé d’abord sur la Côte en Terre-Sainte en 1992, le concept Police population, nommé à l’époque surveillance mutuelle des habitations, a été adopté par 120 communes du canton. Il s’agit de prévenir au mieux les actes criminels en tous genres en renforçant la collaboration entre la police et la population.

Comme Chavornay a adhéré au système en fin d’année dernière, la Municipalité a invité les correspondants, qui sont en fait les liens entre la police et les membres, à une séance d’échange et d’informations le mercredi 9 avril dernier. L’adjudant Willy Mermod, gérant de la sécurité pour la région Nord, a animé cette rencontre qui s’est voulue avenante et constructive. Sur les 13 secteurs, tous étaient représentés ce qui démontre l’intérêt du concept dans le village. Beaucoup de questions ont trouvé réponse et l’on a appris que le poste de gendarmerie d’Orbe déménageait courant juin 2014 pour s’installer à la Grand-Rue à Chavornay.

S’il ne s’agit pas d’un transfert de tâches ni de création de milices villageoises, le but est bel et bien de freiner la criminalité en détectant les situations à risques et d’en informer plus rapidement la police.

Ce système, unique en Suisse, permet depuis 22 ans de favoriser le partenariat, la responsabilité et les comportements citoyens pour se prémunir contre la délinquance et ainsi freiner la criminalité.


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire