upe de Roméo et Juliette.

Chavornay – Promotions 2018 à l’EPSCEs

Instruire = construire

L’Etablissement Primaire et Secondaire Chavornay et Environs (EPSCE) est en plein développement. Le chantier d’extension des classes et de création d’une UAPE a débuté en janvier; les élèves ont pu suivre son évolution.
Anne Fournand, la directrice de l’établissement, s’est emparée de l’exemple de l’évolution du chantier pour rappeler que le temps de scolarité est très similaire à celui de l’avancement d’une construction. Dans les petites classes, on pose les fondations, pour les classes suivantes; il faut considérer que le gros œuvre progresse jusqu’à la cérémonie du sapin. A ce moment-là, le gros de l’ouvrage est terminé, mais il reste encore bien du travail avant l’achèvement du chantier. La remise du diplôme de fin de scolarité est comme la cérémonie du sapin, le chantier est bien avancé, mais il reste à faire…
Une cérémonie enlevée et rythmée
Cette année, ce sont 79 élèves qui sortent, diplôme en poche. La cérémonie de remise du papier tant espéré a été animée et rythmée par les interprétations du P’tit Bol d’Air, la chorale des plus jeunes, ceux du Petit Chœur du Verneret et ceux des membres de la troupe scolaire qui a habilement mis en scène et joué en cours d’année une version revue et corrigée de Roméo et Juliette.
A l’issue de la cérémonie, un apéritif a réuni parents, élèves et enseignants. Il était très impressionnant de voir les jeunes diplômés remercier directrice et enseignants pour toute l’aide dont ils avaient bénéficié pour parvenir à l’obtention de leur papier.
L’établissement a son bal des promotions
Pour la première fois, l’EPSCE a proposé un bal des promotions. A la suite de l’apéritif, et pour patienter avant l’ouverture du bal, diplômés et parents ont eu l’occasion de se restaurer dans un coin pique-nique, où, idée originale, deux food trucks les attendaient.
Toute l’organisation de l’après-cérémonie a été prise en charge par le Conseil d’établissement, un conseil composé à parité de parents d’élèves, d’écoliers, d’enseignants, et de membres de sociétés.
Le clou des promotions a bien entendu été le bal qui a vu l’inscription de 50 participants. Ils se sont retrouvés à l’ancienne grande salle, avec un bar décoré, un coin lounge, un DJ résident occasionnel du MAD et des jeux de lumière. Les Mojitos, sans alcool, ont fait un tabac, la belle ambiance a été de la partie jusqu’à la clôture à 3 heures du matin. L’année prochaine, le conseil d’établissement se dit prêt à remettra ça.