Le train Orbe-Chavornay a inauguré lui-même le passage à niveau en coupant le ruban lors de son passage.

Chavornay: le passage à niveau, à l’avenir, sans risque

Le train Orbe-Chavornay a inauguré lui-même le passage à niveau en coupant le ruban lors de son passage.

Le train Orbe-Chavornay a inauguré lui-même le passage à niveau en coupant le ruban lors de son passage.

Avec l’extension de PESA et de la zone industrielle, il était devenu indispensable, afin d’éviter les accidents qui se produisaient régulièrement à cet endroit, de sécuriser le passage à niveau de la rue de l’Industrie. Après 30 ans de discussions, c’est chose faite, l’ouvrage a été inauguré mercredi 8 février.
Il aura vécu 119 ans sans être gardé, mais désormais le passage à niveau jouira d’une sécurisation complète avec de belles barrières ornées de rouge et de blanc, assistées par des feux rouges réglementaires.

La complexité du site, avec une jonction de trois rues et de deux voies de chemin de fer, augmenté du trafic pour la zone industrielle et du passage des piétons pour la gare, rendait la situation délicate. C’est pourquoi les partenaires se sont accordés pour une sécurisation complète avec barrières.

«Ce fut un véritable miracle, s’il n’y a eu que des accidents sans perte de vie humaine pendant toutes ces années» s’exclame Daniel Reymond directeur de Travys. «Mais avec le croisement de plus de 2’500 véhicules et de 82 trains (voyageurs et marchandises confondus) il fallait faire quelque chose». Certes, la solutions choisie est la plus coûteuse mais certainement la plus raisonnable. Désormais, les barrières s’abaissent 54 secondes avant l’arrivée du train qui, les voisins ne s’en plaindront pas, sifflera moins souvent.

D’un coût total d’environ Fr. 450 000.–, (Fr. 170 000.– supporté par la commune de Chavornay, le même montant payé par Travys, autour de 65 000 avancé par PESA et 45’000 francs payés par l’OFT), cet aménagement n’est pourtant pas une fin en soi, car la commune de Chavornay avec Travys et l’Etat de Vaud examinent toujours la rectification du raccordement de la ligne du train avec la gare CFF.

Cependant les travaux effectués sur le passage à niveau ne seront pas perdus, car les voies ainsi protégées seront encore exploitées avec PESA. Les barrières se baisseront encore longtemps.

Photo Pierre Pellaton