Chavornay: la fusion à cinq

Pour  la séance d’automne, sous la présidence de Sylviane Malherbe, le jeudi 9 octobre dernier, il a à nouveau été question de la fusion des communes de Belmont, Chavornay, Corcelles, Ependes et Essert-Pittet sans Suchy qui a rejeté le projet lors du vote des conseils du 3 septembre dernier.

Comme il fallait le prévoir, Chavornay continuera l’étude pour cette fusion en compagnie de ses partenaires. Le sujet  a fait pourtant l’objet d’une longue discussion autour de la future Municipalité. Prévue à 7 membres (à 9 lorsque Suchy était encore au départ) avec un représentant de chaque petite commune plus trois de Chavornay, cet exécutif ne convenait guère à Guillaume Abetel qui regrettait que son village ne soit pas mieux représenté. Le syndic Christian Kunze a expliqué qu’il était nécessaire d’avoir des représentants de toutes les communes afin de mieux appréhender les problèmes de chacun. En outre, si le projet devait aller à son terme, le corps électoral serait divisé en 5 arrondissements afin que chaque entité puisse désigner ses représentants dans la future commune, en plus des municipaux.

Soit 53 conseillers pour Chavornay, 5 chacun pour Belmont, Corcelles et Ependes et 2 pour Essert-Pittet de sorte à former un conseil communal à 70 membres. Dans un premier temps, les conseils généraux et communal  seront convoqués le mercredi 12 novembre  pour se prononcer à nouveau sur le sujet alors que la population des cinq villages se déterminera le 25 janvier 2015 pour l’adoption ou non de la fusion.

Des départs à l’administration

La Municipalité a informé le Conseil de la démission de Petra Furter, responsable du contrôle des habitants et de la retraite du boursier Jean-Pierre Blanchet. On a aussi appris que l’étude sur la STEP a pu reprendre, que le collège du Verneret sera inauguré le 5 novembre 2014  et que le marché organisé par CISEROC a été un succès contrairement à ce qui a été dit dans la presse. Guillaume Abetel lui se demande si la route qui relie le chemin des Vignes à celui du Vieux Moulin peut être rendue carrossable, car il s’y est rendu avec un handicapé en chaise roulante et a remarqué que c’était très difficile pour eux.

Déficit réduit

Le législatif a accepté les compléments du budget qui passent par un ajustement des recettes en augmentation de Fr. 912’200.– une augmentation des charges de Fr. 175’100.– ce qui ramènerait le déficit à Fr. 188’700.– au lieu des Fr. 925’800.– prévus par le budget 2014. Enfin, il a entériné un crédit deFr. 32’000.– pour le remplacement et le bouclage du collecteur d’eaux usées à la rue de l’Industrie