Photomontage – Voilà ce que donneraient des feux sur la route de Corcelles.Photomontage – Voilà ce que donneraient des feux sur la route de Corcelles.

Chavornay: feu vert pour les feux rouges

Pour la séance du printemps, le jeudi 7 mai passé, le Conseil communal avait surtout un point de l’ordre du jour qui a demandé des débats plutôt soutenus.
Les communications et les questions.

La volonté de la Municipalité de reconduire la fusion à trois communes (Corcelles-sur-Chavornay, Essert-Pittet et Chavornay) est maintenue. Mercredi 1er juillet prochain, les conseils des communes seront en possession des préavis et conventions de fusion. Si les conseils approuvent, le 13 septembre aura lieu la votation populaire. Si celle-ci est positive, en automne 2016 il y aura l’élection des autorités de la nouvelle commune et le 1er janvier 2017 la fusion entrera en vigueur.

Les décisions

La demande d’autorisation d’échange d’actions en vue de la fusion de la société Urbagaz SA dans le groupe VO Énergies Holding SA a été acceptée sans problème. Il faut dire que Urbagaz SA est détenue à 100% par Orbe avec 63,33% des parts et Chavornay avec 36,66%. Elle distribue le gaz à l’un des tarifs les plus bas de Suisse. Comme le prix de VO Energie est un peu plus élevé, il est convenu de conserver et d’exploiter séparément les deux aires de dessertes, avec des prix différenciés, pendant encore une dizaine d’années. Cette fusion n’a aucune conséquence sur la valeur du patrimoine communal.

Par contre, la demande de crédit de Fr. 240 000.– pour sécuriser les passages piétons et ralentir un peu le trafic par des feux rouges sur la route de Corcelles, a suscité pas mal de débats. Si tout le monde s’accorde sur le principe d’améliorer la sécurité sur cette route qui compte un trafic d’environ 12 000 véhicules par jour, il y a moins d’harmonie sur les modalités du projet. En effet, la commission concernant ce préavis municipal a déposé un amendement demandant à la municipalité de continuer le suivi des autres options proposées par l’ESAM. Selon la commission, il faut le faire de suite, car les démarches nécessaires demandent de longues procédures auprès des services cantonaux et fédéraux. D’autant qu’il s’agit d’étudier une demi-jonction autoroutière entre Orbe et Chavornay, quitte à supprimer l’actuelle jonction. L’amendement, pourtant accepté, ne sert à rien, selon le syndic: il serait préférable de voter une résolution. De plus, une motion demandant de goudronner le chemin piétonnier le long de la route en même temps que les travaux de sécurisation a été déposée. Le syndic, Christian Kunze, explique que de toute façon, il faudra refaire entièrement la route de Corcelles d’ici 2018 ( ensuite les subventions fédérales tomberont) et que la municipalité pense qu’il faudrait attendre plutôt que d’investir au bas mot Fr. 25 000.– pour à peine 3 ans. La motion a été refusée par le Conseil, mais le préavis concernant les feux de sécurité a été accepté de justesse.