Dominique Tréhan, président du Conseil.

Chavornay: du gravillon pour un parking

Dominique Tréhan, président du Conseil.

Dominique Tréhan, président du Conseil.

Le Conseil communal de Chavornay reste un lieu un peu à part dans l’ordinaire des conseils communaux ou généraux. C’est en effet le seul dans la région à prévoir la partie «questions et pétitions» de son ordre du jour au milieu de la séance.

Réuni pour sa première séance de 2012 jeudi soir passé, sous la présidence de Dominique Tréhan qui aura eu passablement de travail ce soir-là, il s’est notamment penché sur une motion déposée par Eric Loutan et demandant l’établissement d’un plan directeur communal en matière de déplacements, de mobilité et d’aménagement urbain. Sans être forcément contre ce type d’exercices, le syndic a rappelé au motionnaire que de nombreuses études existaient déjà dans ce domaine, notamment au niveau de l’ ADNV ou de l’ADEOC, et qu’il convenait d’en tenir compte.

En outre, cet exercice demande temps et argent et dans un premier temps une réflexion de la Municipalité à son sujet. Le municipal Patrick Porret a quant à lui rappelé tout le mal qu’il pensait de ce genre d’études, faites souvent à grands frais par des bureaux techniques et des urbanistes et qui se révélaient de beaux exercices théoriques complètement inapplicables en pratique et qui finissent par dormir dans des tiroirs. Eric Loutan a accepté de transformer la motion en question jusqu’à la prochaine séance, à la condition que la Municipalité réfléchisse au sujet et présente un point de vue sur cette importante question.

Le parking jaune se fera

Marqué en jaune sur un plan technique, un parking de 140 places situé derrière la salle polyvalente et appelé parking Est a fait l’objet d’un important débat. Le projet présenté au Conseil par l’exécutif consistait à réaliser un tel parking juste derrière la salle polyvalente, entre cette dernière et l’autoroute. Il s’agit d’un parking destiné au public venant aux manifestations toujours plus nombreuses qui se déroulent dans la salle polyvalente. Entre autres particularités, sur le conseil des ingénieurs en charge du projet, ce parking devrait être non pas goudronné mais recouvert de gravillons, le tout pour une somme globale de Fr 260 000.–.

La commission chargée de l’examen de ce projet ne l’a pas trouvé idéal, puisque quatre amendements figurent dans son rapport. Tous ces amendements concernent peu ou prou la sécurité dans une zone de loisirs et de sports non destinée à la circulation. A part ces réticences de la commission, une fronde s’est organisée derrière le conseiller Michel Duvillard, qui a fini par déposer une motion d’ordre demandant le renvoi pur et simple du projet à la Municipalité pour étude nouvelle et plus adaptée à ses yeux. Après plusieurs suspensions de séance, et de très nombreuses interventions, on ne savait pas trop vers quelle solution allait pencher le législatif de Chavornay.

C’est ce moment qu’a choisi le syndic Christian Kunze pour marteler clairement que «si ce projet raisonnable ne passait pas, il faudrait, pour pouvoir en réaliser un plus cher, renoncer à l’un ou l’autre des investissements figurant au plan adopté par la Municipalité».

Quelques conseillers ont trouvé qu’il s’agissait de chantage et l’ont fait savoir. Et finalement au vote, après le refus de la motion d’ordre Duvillard, le projet de parking a été accepté par 33 voix contre 13 et quelques abstentions. Personne n’est parti avec la conviction qu’il s’agit du projet idéal. Pour une majorité de conseillers, il semble toutefois que ce soit le moins mauvais et le plus abordable financièrement, qui permettra en plus de résoudre à court terme les problèmes de parcage en question.

Photo Olivier Gfeller