Malgré les divergences d’opinions, Pierre-Alain Auberson (PLR) est venu féliciter le nouvel élu, Claude Lebet (Entente villageoise).

Chavornay: Claude Lebet crée la surprise

 

Malgré les divergences d’opinions, Pierre-Alain Auberson (PLR) est venu féliciter le nouvel élu, Claude Lebet (Entente villageoise).

Malgré les divergences d’opinions, Pierre-Alain Auberson (PLR) est venu féliciter le nouvel élu, Claude Lebet (Entente villageoise).

Il a fallu se montrer patient pour obtenir les résultats de cette commune et, devant  le panneau d’affichage, les commentaires allaient bon train sur ce retard. Finalement, contrairement à ce que beaucoup pensaient, le résultat pour les deux places à repourvoir à la Municipalité a été bien moins serré qu’imaginé.

Avec une grosse surprise à la clef puisque Claude Lebet a très nettement distancé ses adversaires. Le membre de l’Entente villageoise a totalisé 423 suffrages contre 357 à Guy Muller alors que Henri Turrian n’a recueilli que 349 voix et se trouve éjecté de la Municipalité.

Retour de la gauche au CC

Le nouvel élu, qui avait déjà siégé à l’Exécutif pendant 16 ans avant d’être contraint à une pause lors de la dernière législature, n’était pas vraiment surpris par son élection. «C’est le score qui m’étonne le plus. J’ai poussé un coup de gueule en refusant l’élection tacite et j’ai réussi un véritable hold-up. Je ne m’attendais pas à devancer pareillement mes rivaux du PLR. Cela dit, je salue surtout le retour de la gauche au législatif. Nous serons neuf sur les bancs du conseil. La gauche n’avait plus décroché de siège au premier tour depuis 1981. Cette fois, Sandrine Viglino avait rejoint Daniel Arnaud «dans la légende». Ce qui me laissait supposer que nous aurions l’opportunité d’obtenir un bon résultat au 2e tour».

L’UDC battue et syndic à nommer

Autre sujet d’étonnement le fait que l’UDC n’ait pas obtenu le moindre siège au Conseil communal. Lors de ce second tour, ils n’étaient que 26 pour 20 sièges dont 5 membres de  l’extrême droite et ces derniers n’ont pas pu franchir le Rubicon.

Les élections ne sont cependant pas terminées à Chavornay. Il y aura d’abord la bataille pour la syndicature puisque le sortant, Pierre-André Leuenberger devra faire face à Christian Künze, le 15 mai prochain.

Il faudra également élire des suppléants du Conseil car, dans ce village, les démissions au Législatif sont compensées par cette liste et non par les viennent-ensuite des partis.

Photo Pierre Mercier