Centre de Bofflens quand la verdure est là.

Bofflens: les Moloks débarquent

Centre de Bofflens quand la verdure est là.

Centre de Bofflens quand la verdure est là.

Le Conseil général de Bofflens a tenu sa dernière séance 2012 la semaine passée sous la présidence de Philippe Monnard. Après un changement volant de secrétaire, Géraldine Motella, démissionnaire étant immédiatement remplacée par Muriel Vuagniaux, élue à l’unanimité, le délibérant a passé à l’étude du budget 2013. Un instrument de gestion que la Municipalité a voulu équilibré pour 2013, puisque ne montrant que quelques milliers de francs de déficit prévu sur un total de recettes et dépenses de l’ordre de Fr. 757 000.–.

À l’instar de nombre de ses collègues dans la région, le syndic Christophe le Nédic a fustigé les effets dévastateurs des reports de charges cantonales sur les communes, tout en notant que «cela semblait bouger ces derniers temps, et plutôt dans le bon sens, notamment au travers de l’UCV». Suivant la recommandation de la commission de gestion, le Conseil a adopté le budget 2013 à l’unanimité.

Une solution pensée dans le détail

Le municipal Vincent Monnier a ensuite présenté très en détail la solution retenue par l’exécutif en matière de gestion des déchets: une taxe au poids «plus juste, plus incitative au tri et moins chère pour le contribuable que la taxe au sac régionale» avec la pose prévue de deux Moloks d’une capacité de 5000 litres chacun et semi-enterrés. Cette solution prévoit également que les ménages seront dotés de cartes magnétiques individuelles qui permettront d’accéder aux Moloks, de peser les déchets avec exactitude et aussi de pénétrer en tout temps ou presque dans l’enceinte de la déchetterie. Au plan des coûts pour l’usager, la taxe au poids pour 2013 est prévue à 55 centimes par kilo, à laquelle il convient d’ajouter une taxe forfaitaire de Fr. 60.–.

Ces chiffres sont encore modérés par des mesures sociales pour les familles et certaines autres catégories d’usagers. La présentation a visiblement convaincu l’assemblée qui a voté à la fois le principe et le nouveau règlement à une quasi-unanimité. La livraison des Moloks et leur pose se feront d’ici une dizaine de semaines, délai de livraison oblige. Leur emplacement exact reste encore à déterminer.

Photo Olivier Gfeller