Bavois: inauguration du mât de mesure du vent

Depuis plusieurs années la commune de Bavois a réalisé de nombreux projets mettant en œuvre les économies d’énergie et les énergies renouvelables. Son municipal Thierry Salzmann a invité les responsables cantonaux, les citoyens du village et les municipaux des communes limitrophes à l’inauguration d’un mât de mesure des vents situé au-dessus du restoroute de Bavois, sur la colline entre l’autoroute et la rivière le Talent.

En 2010 le Conseil communal avait donné son aval pour une étude plus complète. Des mesures préliminaires avaient démontré un potentiel très intéressant de vents réguliers sur cette colline.

Le site pourrait compter 3 à 5 turbines. Pour réaliser un tel projet, il faut compter deux ans de mesures précises pour établir le potentiel éolien de l’endroit. En cas de résultats favorables, de nombreuses études d’impact et de paperasses administratives devront encore être réalisées avant de récolter le premier kWh.
Jeudi dernier, une séance d’information s’est déroulée sur le site choisi pour l’inauguration officielle d’un mât de mesures de 100 mètres.

Parmi les nombreux invités, on notait la présence des initiants du projet soit: José Basset, un enfant d’Orbe qui gère la Société vento ludens suisse établie aux Ducats; Isabelle Chevalley, conseillère nationale, la don Quichotte des éoliennes et qui vient de sortir une intéressante brochure sur le sujet; et les Services Industriels de Genève.

La société BavoisEole SA chargée du développement du projet, la construction et l’exploitation du parc éolien de Bavois est en cours de formation. Les retombées économiques sont intéressantes pour la commune et pour les propriétaires concernés.

Ce projet s’inscrit dans la stratégie énergétique 2050 de la Confédération.

Un proverbe chinois dit: lorsque se lève le vent du changement, certains érigent des murs, d’autres construisent des moulins à vent.