Le clocher touché

Baulmes : trois mois d’échafaudages !

La foudre a frappé le clocher du Temple de Baulmes dans la nuit du 8 au 9 août réveillant une bonne partie des villageois. Le lendemain matin, plus un Baulméran n’ignorait que le toit de l’édifice était partiellement détruit.

L’Eglise protestante de Baulmes est située sur un monticule d’où l’on jouit d’une très belle vue sur le Plateau et les Alpes par beau temps. Ce vénérable édifice était déjà mentionné en 1228 sous le vocable de Saint-Pierre. Au 18e siècle, de grands travaux sont nécessaires, l’idée de l’abandonner au profit d’une construction au centre du village avec une horloge pour donner l’heure aux Baulmérans est évoquée. Leurs Excellences de Berne refusent le projet, et font construire une Tour à la place.

Des travaux à l’Eglise sont tout de même entrepris au début du 19e siècle et un orgue est acheté en 1870. Pour pouvoir l’installer, des travaux de surélévation du plafond sont nécessaires (l’orgue sera remis en état en 1981). En 1914, la commune procède à la rénovation du toit et de l’intérieur de l’édifice. D’autres travaux (avec notamment le changement du coq) seront entrepris dans les années 1950-60.

Les dégâts actuels concernent essentiellement les tuiles et les chevrons. L’ECA a demandé deux devis qui seront déposés lorsque les échafaudages seront installés (pas avant le 6 septembre). L’accès à l’Eglise n’est possible que par la porte côté cimetière qui donne accès à l’orgue. La porte principale n’est pas accessible en raison du risque de chutes de tuiles. Un filet de protection sera installé.

Les travaux dureront plus d’un mois : la flèche sera découverte de toutes les tuiles restantes et recouverte après le changement de deux chevrons. Tout pourrait être rentré dans l’ordre (au mieux) dans le courant du mois de novembre.


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire