Baulmes: histoires de hangars

Il y a quelques années sinon plus que l’on parle du hangar à bois communal. Mais depuis la séance du Conseil communal de mardi passé, tenue sous la présidence de Marc von Ow, un projet concret va se réaliser. Ce hangar ne sert plus vraiment au séchage et à l’entreposage de bois de feu, en raison d’une demande faiblissante, mais à abriter une partie du matériel de la voirie.

Son destin va changer puisque durant les 30 prochaines années, il abritera des caves pour l’affinage du fromage, en vertu d’un droit de superficie voté très largement en faveur de la Société de laiterie locale. Cette dernière avait un urgent besoin de ces nouvelles installations, qui devraient pouvoir être inaugurées en 2013.

Le nouveau

Devant cette situation, la Municipalité a proposé au Conseil la construction d’un nouvel hangar, de 26 mètres de long et 13 de large, dont la structure sera en bois et qui trouvera sa place en face du bâtiment Chaux et Ciments. Cette construction permettra d‘abriter complètement le matériel communal de la voirie et les véhicules. Sous réserve de quelques détails de construction, et surtout du fait que la construction des caves d’affinage se fasse, le Conseil a approuvé à une très large majorité la proposition de l’exécutif. Un crédit de Fr. 230 000.— a été voté pour permettre sa réalisation.

Eau potable

Le problème de l’approvisionnement du village en eau potable ne date pas d’hier. La Municipalité a proposé au Conseil de faire élaborer une étude globale de cette problématique, y compris les possibilités d’interconnexion avec les communes voisines et la valorisation du potentiel hydroélectrique. On pense ici au turbinage. La construction d’un nouveau réservoir sera sans doute à l’ordre du jour, avec une désaffectation du réservoir du «Sapin à la Jacques», en raison de sa non-conformité au niveau de la sécurité. Plusieurs offres d’études globales sont parvenues à la commune. Le Conseil a décidé de suivre le choix de la Municipalité vers l’offre la plus complète et la meilleure marché. A cet effet, un crédit de Fr. 76 000.— a été voté à une très large majorité.

Le syndic Julien Cuérel a informé le Conseil sur l’avancement des travaux de réfection des toitures des chalets d’alpage, qui sont en voie de finition ainsi que pour lancer un appel aux volontaires en vue de l’organisation d’une fête en 2013 à l’occasion des 25 ans du jumelage avec la commune française de Mont-Saint-Sulpice.

Photo Olivier Gfeller