Emplacement des étapes futures de la gravière des Ages.

Baulmes: extension de la gravière

Emplacement des étapes futures de la gravière  des Ages.

Emplacement des étapes futures de la gravière
des Ages.

La semaine passée s’est déroulée à l’Hôtel de Ville de Baulmes la séance de novembre du Conseil communal, sous la présidence de Marc von Ow. La Municipalité a déposé plusieurs préavis qui seront traités d’ici à décembre, l’un notamment concernant la gestion des déchets et la réorganisation de la déchetterie. Le Conseil devra également se pencher le mois prochain sur le projet de budget qui lui a été soumis par la Municipalité.

Les membres du délibérant ont également pu assister à une présentation par le syndic Julien Cuérel d’un projet d’extension de la gravière des Ages. Cette dernière est en exploitation depuis de nombreuses années, dans une zone en bordure de route située à la sortie ouest du village en direction de l’Abergement. Au-dessus de cette zone, légèrement en contrebas de la voie ferrée de l’Yverdon-Sainte-Croix, une parcelle communale a fait l’objet de sondages et d’études diverses.

Selon les spécialistes, cette parcelle contient environ 600 000 m3 de gravier. Elle est exploitable et les services du Canton ont préavisé favorablement à ce projet. Le syndic a expliqué que «l’exploitation était prévue pour 10 ans environ, par tranches de 60 000 m3 par année et aussi par tranches sur le plan géographique». A Fr. 4.– le m3 au prix de vente, l’exploitation de cette extension serait une heureuse contribution aux finances communales. La mise à l’enquête est prévue pour début 2013. À la même époque, la Municipalité organisera une présentation publique, à laquelle tous les intervenants seront conviés pour pouvoir fournir des explications détaillées sur le projet.

Taux d’impôt communal inchangé

La Municipalité avait proposé de ne pas modifier le taux d’impôt communal pour l’année 2013. La commission des finances a, semble-t-il, longuement réfléchi à l’évolution à long terme des finances de la Commune. Elle a regretté de ne pas pouvoir disposer du budget au moment de ses travaux. Budget que la Municipalité ne pouvait pas établir sans avoir… fixé un taux d’impôt provisoire et surtout reçu tous les chiffres de dépenses non maîtrisables communiqués par le Canton. Au final, la commission a convaincu le Conseil qui a maintenu à une très large majorité le taux d’impôt à 78 % de l’impôt cantonal de base, conformément au préavis de la Municipalité.

Image Olivier Gfeller