Syndics et secrétaires municipaux réunis à Ballaigues.

Les syndics de la région à Ballaigues

Syndics et secrétaires municipaux réunis à Ballaigues.

Syndics et secrétaires municipaux réunis à Ballaigues.

A l’époque de l’ancien district d’Orbe, une réunion officielle avait lieu au moins tous les ans, réunissant tous les syndics et tous les secrétaires municipaux. Ces réunions organisées sous l’égide de la préfecture avaient toujours à la fois un aspect sérieux, un thème ou deux d’actualité étant à l’ordre du jour et une partie plus conviviale, destinée à renforcer les liens entre élus et premiers collaborateurs des syndics.

Avec l’avènement en 2008 du nouveau district, les réunions de syndics sont devenues de grandes manifestations, trop grandes pour accueillir également les secrétaires municipaux. C’est sur la base de cette constatation qu’un certain nombre de syndics, dont le regretté Laurent Francfort, de Vallorbe, José Paradela de Juriens, Claude Recordon d‘Orbe ou encore Raphaël Darbellay de Ballaigues ont imaginé une réunion annuelle «comme par le passé» pour les communes de l’ancien district d’Orbe.

Pas de visées sécessionnistes

Cette réunion a eu lieu mercredi soir passé au Centre villageois de Ballaigues, sans ordre du jour formel. Quelques sujets ont été proposés par le syndic de Ballaigues comme une information sur les fameux travaux de l’autoroute A9B et la façon de traiter de l’OFROU, sur la pérennité de ces réunions, compte tenu du nombre de nouveaux syndics élus en 2011 et aussi de tous les thèmes qui concernent avant tout l’ancien district, par opposition à ce qui a trait à la capitale d’en bas, dont les préoccupations semblent plutôt tournées vers la plaine que vers la montagne.

Elle a rassemblé une très grande partie des syndics en place, accompagnés de leurs secrétaires municipaux. Pas de doute que les problèmes spécifiques à la vallée de l’Orbe diffèrent de ceux de la plaine. Même si, comme le relevait le nouveau syndic de Chavornay Christian Kunze, « un problème de circulation sur l’A9B à Orbe ou aux Clées a forcément des répercussions sur la cité des Corbeaux ».

Pas de doute donc que de telles réunions, qui ne se veulent en aucune façon « sécessionnistes », ainsi que le précisait Raphaël Darbellay, ont leur raison d’être. Celle de Ballaigues s’est poursuivie par un repas convivial pris en commun au Centre villageois.

Photo Olivier Gfeller