Détails de miniatures agricoles à Ballaigues

Ballaigues: souci du détail au Conseil communal

Détails de miniatures agricoles à Ballaigues

Détails de miniatures agricoles à Ballaigues

C’est sous la présidence de Nathanaël Bourgeois que le Conseil communal de Ballaigues s’est réuni lundi soir. Pour commencer par apprendre de la bouche du syndic Raphaël Darbellay que la quasi totalité des foyers serait reliées dès le printemps 2012 à un internet à très haut débit et à Swisscom TV en haute définition.

Le tout sans frais pour la communauté, alors qu’il y a deux ans, le même opérateur avait purement et simplement exigé une somme à six chiffres pour équiper la commune du même service. Le temps passe et les impératifs de la concurrence semblent changer la donne au sommet de la hiérarchie du géant bleu et rouge.

Indemnités pour la législature 2011-2016

Dans un autre ordre d’idées, les conseillers se sont livrés à un exercice de détail qui collait bien avec l’amour de la finition que l’on retrouve dans le Jura. Leur sujet de préoccupation était une augmentation des indemnités des membres du Conseil pour la législature 2011-2016. Ce sujet aura nécessité une proposition initiale détaillée et discutée en séance, un préavis complet du bureau, un rapport de commission, une nouvelle discussion, des amendements, le tout pour finir par décider d’économiser la somme de Fr. 2 000.–par an sur ce poste, au motif essentiellement que le politique est au service de la chose publique. Dont acte.

Comptes 2010 équilibrés

Le syndic a donné lecture des comptes 2010 qui sont équilibrés. Ils présentent des charges et produits de l’ordre de 8.4 millions de francs, avec un très léger excédent de charges de Fr. 45 000.–. Les rentrées fiscales des personnes morales ont un peu souffert de la crise économique qui a passé aussi par Ballaigues, mais qui n’a pas empêché le financement des grands travaux 2010 en fonds propres. Les comptes annuels vont maintenant faire l’objet d’un examen par la commission de gestion.

Un ministre de la culture

Le Conseil a également entendu le rapport de la Commission culturelle permanente. Une commission qui chaque année recense les manifestations passées et cherche à promouvoir le développement de la culture et le raffermissement du lien social à travers l’activité des diverses sociétés locales. Le travail de cette commission, allié aux résultats du postulat Julien Leresche sur l’encouragement à la culture, donnera naissance à la création d’un dicastère de la culture à dater du 1er juillet prochain. L’un des municipaux réélus récemment en prendra la responsabilité.

Photo Olivier Gfeller