Ballaigues à la fin de l'été

Ballaigues : près de 2 millions récupérés

Ballaigues est un village heureux. Les calculs 2014 du canton ayant été erronés lors de l’établissement de la facture sociale et de la péréquation notamment, il a été remboursé d’une somme de 1,8 million environ. C’est dire que les nouveaux conseillers ont entamé la législature avec cette bonne nouvelle et les recommandations de leur nouveau président Samuel Maillefer au sujet des us et coutumes du Conseil.

Dans la foulée, ils ont appris que le taux d’imposition resterait inchangé à 66. La Municipalité a profité de l’occasion pour revoir ses compétences financières. Elle pourra désormais dépenser jusqu’à Fr. 50 000.– maximum par objet, sans avoir l’approbation du CC, mais elle ne devra pas dépasser les Fr. 100 000.– annuels. Le conseil a admis une participation de la commune de Fr. 66 700.– pour la construction, sur le territoire de Rances, d’un hangar à plaquettes du triage du Suchet qui a trouvé un débouché avec le chauffage à distance d’un EMS et d’un quartier d’Orbe, à partir de 2017.

L’avenir de la Croix d’Or

Enfin, Pierre-Luc Maillefer a lancé une interpellation à propos de l’avenir du bâtiment de la Croix d’Or. Il a insisté sur le fait qu’il était le seul établissement public de la commune. Dans son intervention, il a posé plusieurs questions à propos du maintien d’un café et a appelé de ses voeux la mise en place d’un restaurant de qualité voire d’une petite infrastructure hôtelière et de salles pour la culture.

Au terme du conseil, le syndic Raphaël Darbellay a précisé que la commune attendait prochainement le rapport des monuments historiques cantonaux pour savoir ce qu’il était possible d’entreprendre en ce lieu avant d’envisager d’autres solutions au village.