Vue générale de l’assemblée.

Ballaigues: assemblée des délégués nord-vaudois d’UNIA

Vue générale de l’assemblée.

Vue générale de l’assemblée.

Les rapports sur les activités 2011 présentés par MM Zumbach et Martins, respectivement président et secrétaire de section, attestent d’un fort engagement: renouvellement difficile de la convention dans le bâtiment (gros œuvre), lutte contre les effets pervers de la sous-traitance dans la construction, bagarre salariale chez Nestlé Orbe, volonté syndicale d’ouvrir la porte de certaines entreprises de la région encore non conventionnées, traitement de nombreux litiges dans l’hôtellerie-restauration, pour ne prendre que quelques situations.

Les dossiers 2012 ne manquent pas, avec notamment le renouvellement de la convention collective dans l’industrie des machines (MEM), qui concerne un nombre très important de travailleurs. Les exigences d’UNIA porteront sur la fixation de salaires minima et sur la restriction des dérogations temporaires à la durée du travail, ainsi que sur une meilleure protection contre le licenciement de militants syndicalistes.

Ce dernier point figure d’ailleurs à l’ordre du jour et un invité de marque, M. Molo, avocat syndicaliste, rappellera à l’auditoire que la Suisse fait l’objet d’une plainte à l’OIT (organisation internationale du travail) pour faire partie des pays offrant une protection insuffisante aux militants syndicaux exposés en première ligne lors de conflits du travail. Un récent licenciement chez TESA confirme l’importance de ce sujet.

Dans son allocution présidentielle, Didier Zumbach rappellera avec beaucoup de clairvoyance l’importance d’une excellente formation professionnelle face au terrain économique régulièrement miné par les crises; il soulignera aussi les méthodes de calcul discutables de l’indexation qui n’intègrent pas ou pas suffisamment des paramètres tels que le coût de l’assurance maladie par exemple, d’où une baisse du pouvoir d’achat même avec une inflation officiellement inexistante.

Un apéritif offert par la commune représentée par son syndic et un repas de qualité réunirent encore les participants jusqu’en début d’après-midi.

Photo Olivier Gfeller