Claude Schmid et Fabien Voegele, de la maison ETRAMA SA, le Syndic Raphaël Darbellay, le Vice-syndic Gilbert Poncet, Hannibal Rodriguez, Employé communal et Michel Tharin, Chef du Service technique et de la voirie, devant le nouveau tracteur.

Ballaigues a reçu son nouveau tracteur

Claude Schmid et Fabien Voegele, de la maison ETRAMA SA,  le Syndic Raphaël Darbellay, le Vice-syndic Gilbert Poncet,  Hannibal Rodriguez, Employé communal  et Michel Tharin, Chef du Service technique et de la voirie,  devant le nouveau tracteur.

Claude Schmid et Fabien Voegele, de la maison ETRAMA SA,
le Syndic Raphaël Darbellay, le Vice-syndic Gilbert Poncet,
Hannibal Rodriguez, Employé communal
et Michel Tharin, Chef du Service technique et de la voirie,
devant le nouveau tracteur.

C’est dans la deuxième partie du mois de juillet que la commune de Ballaigues a pris possession de son nouveau tracteur communal: un modèle Fendt 210 d’une puissance d’une centaine de chevaux et pesant un peu plus de 4.3 tonnes. Ce nouvel engin remplace un modèle ancien qui montrait depuis quelque temps des signes d’usure. Il faut dire que le service technique et la voirie de Ballaigues utilisent l’engin durant plus de mille heures par année, que ce soit en hiver pour le déneigement et le salage des routes ou durant les autres saisons pour les différents travaux en rapport, entre autres, avec l’entretien des terrains communaux. Le nouvel engin n’est pas tellement plus grand que son prédécesseur, mais il est doté des derniers équipements techniques.

On note en particulier une boîte à vitesses automatique, très utile notamment pour les allures très basses avec des engins accouplés. Le poste de pilotage est particulièrement confortable, climatisé ou chauffé selon les saisons et dispose de toutes le commandes à portée d’yeux et de mains. C’est ainsi que pour certaines d’entre elles, des joysticks remplacent ou doublent certaines commandes au pied, pour permettre une meilleure gestion des différentes composantes par le conducteur. C’est ainsi qu’un tableau électronique permet, par exemple, de régler très précisément la quantité de sel qui va être déposée sur les routes, pour permettre une utilisation écologique mais utile de cet additif.

Le modèle destiné à Ballaigues a été officiellement accueilli en présence du syndic Raphaël Darbellay, du vice-syndic Gilbert Poncet ainsi que de deux employés communaux et des représentants de la maison ETRAMA SA à Etagnières, qui distribue ce type de machines. «Il s’agit d’argent public et nous avons donc choisi la modernité, associée à la robustesse et à la longévité» a précisé le syndic Raphaël Darbellay.

Photo Olivier Gfeller